Skip to content

10 moyens pour marcher selon l’Esprit et faire mourir les désirs de la chair (5 de 10)

10 juillet 2013

5- Aimez de façon sacrificielle

2013-07-10J’aurais pu écrire comme titre simplement "aimer" mais la conception égoïste et tordue que le monde se fait de l’amour nécessite certaines précisions. En ajoutant la notion de sacrifice à celle de l’amour, nous nous rapprocherons beaucoup plus de la véritable vision de l’amour pur et véritable, celui que Dieu manifeste envers nous et que nous sommes appelés à manifester envers Lui et envers notre prochain.

Il est évident que l’amour véritable fait mourir les désirs de la chair. En effet, l’amour en action peut se résumer en un mot: Donner. Alors que la chair en action se résume en un mot: Prendre. Décider d’aimer signifie donc que nous décidons de renoncer à nous-mêmes et à nos propres désirs. Nous nous oublions pour Dieu et le prochain.

Immédiatement, une partie de nous peut se raidir à la lecture de ces mots. Nous oublier nous-mêmes pour l’autre? Voilà qui semble être une parfaite recette pour être l’objet d’abus de toutes sortes!

Ok. Considérez le Fils de Dieu. Il est descendu de son trône pour être serviteur de tous. Le Roi de l’univers, le Fils de la Trinité, s’est dépouillé lui-même pour servir sa propre créature et pour porter ses péchés. Et pourtant, nous croyons pouvoir emprunter une autre voie. Nous pensons avoir le droit de modérer notre amour par peur d’être abusés. Honnêtement… en considérant la vie de Jésus, avez-vous l’impression d’être témoin d’une vie de victimisation? Ou au contraire d’une vie victorieuse? La décision de Jésus d’aimer et de servir a-t-elle fait de lui une marionnette, un objet de manipulation et d’abus de pouvoir? Certainement pas. Alors pourquoi craignez-vous d’aimer sans réserve?

La raison, c’est que nous sommes habitués à l’amour humain. L’amour humain donne pour recevoir. L’amour humain donne pour obtenir l’amour et l’approbation du prochain. Et cette quête d’amour nous rend absolument misérables. Car l’homme qui se fait serviteur de tous non par amour mais par besoin d’être aimé devient rapidement l’objet d’abus de toutes sortes. Les abuseurs et les manipulateurs détectent rapidement ceux qui ont ce besoin d’être aimés et approuvés et utilisent ce désir pour exercer la tyrannie de leur ego sur ces gens. Cela créé un rapport malsain et destructeur qui n’a aucun lien avec l’amour véritable. Et on retrouve cette situation partout autour de nous. Dans le mariage, entre parents et amis, entre voisins ou collègues de travail. Or, cette forme n’amour n’est pas celui que cherchons à manifester. Car l’amour humain ne fait pas mourir les désirs de la chair, il la nourrit. Car celui qui se donne aux autres avec l’objectif secret d’être aimé n’obtiendra jamais en retour l’amour qu’il recherche. Il en éprouvera donc du ressentiment et versera tôt ou tard dans l’amertume et se prendra en pitié, se positionnera en victime et aura l’impression que la vie est injuste. Ces émotions démontrent en elles-mêmes que l’amour exprimé n’était pas l’amour de Dieu mais un amour stratégique et calculateur, un amour-investissement. Et parce que l’investissement n’en vaut pas la peine, on se prend la tête et on en veut à l’autre de ne pas avoir fourni un rendement suffisant sur l’amour investit.

Pouvez-vous imaginez à quoi aurait ressemblé la vie de Jésus s’il avait aimé de façon humaine, dans le but d’être aimé et approuvé de tous? Rappelez-vous l’épisode où Jésus dit au jeune homme riche que s’il veut être parfait, il doit vendre tous ses biens et tout donner aux pauvres. Cette scène mémorable montre le jeune homme qui se détourne de Jésus et s’en va tout triste. Si Jésus l’avait aimé de façon humaine, il aurait couru derrière lui en disant: "Hey, attend! Attend! Ce n’est pas ce que je voulais dire! Tu n’est pas obligé de TOUT vendre… l’important est de partager, tu comprends?" Jésus aurait alors manifesté son besoin d’approbation et aurait aussitôt tombé en état de servitude par rapport à cet homme, qui aurait alors utilisé son statut social, son prestige et sa bonne réputation pour exercer son pouvoir et manipuler Jésus pour lui faire dire ce qu’il voulait entendre. Mais Jésus aimait de façon divine. Il aimait assez pour lui dire la vérité. Il n’a donc pas couru derrière le jeune homme riche pour lui présenter une alternative diluée de l’Évangile. Au contraire, il a laissé partir le jeune homme en renchérissant, affirmant qu’il était plus facile pour un chameau de passer à travers le trou d’une aiguille que pour un riche d’entrer dans le Royaume de Dieu. C’est ce même amour que nous sommes appelés à manifester au quotidien.

Un autre exemple. Imaginez Jésus cloué sur la croix. Sa vie défile devant lui. Il se souvient des prodiges accomplis devant les foules, des lépreux guéris, des paralytiques qui marchent. Il se souvient de tous ces moments où il a pris la défense des pécheurs, s’est tenu debout devant le système religieux en place, a prêché la vérité sans réserves, avec amour et sagesse. Et voilà cette même foule qui scande des insultes, qui le ridiculise alors qu’il lutte péniblement pour respirer. L’écho du cri de la foule entendu quelques heures plus tôt lui revient à l’esprit: "Crucifiez-le! Que son sang retombe sur nous!" Quelle aurait été la réponse de l’amour humain? Jésus aurait été submergé ou bien par l’apitoiement ou par la colère: "Après tout ce que j’ai fait pour eux… après avoir quitté mon trône glorieux et m’être incarné parmi eux… après avoir consacré ma vie à les servir et les aimer… comment peuvent-ils me traiter ainsi?!" Jésus aurait pu alors utiliser son pouvoir pour foudroyer ses ennemis. Il était Dieu. Il aurait pu le faire. Il aurait pu maudire la race humaine et la condamner – avec raison – aux tourments éternels. Mais il a plutôt demandé au Père de leur pardonner. Malgré leur ingratitude. Malgré le fait qu’à première vue, tout cet amour et cette grâce déversée au cours de sa vie ne lui apportait rien en retour, sinon les supplices et la mort. Sauf qu’il n’était pas venu sur terre pour lui-même mais pour nous. Et c’est ce même amour que nous sommes appelés à manifester au quotidien.

L’amour divin, aussi appelé l’amour agapè, ne peut être fondé sur nos efforts personnels. Il est un fruit de l’Esprit. Il découle directement de notre relation personnelle avec Dieu. Si donc votre relation avec Dieu est boiteuse, vous aurez un amour déficient. Vous serez vexé par les insultes. Vous tenterez de vous justifier lorsqu’on remettra en cause vos comportements. Vous entretiendrez du ressentiment ou même de la haine envers ceux qui sont injustes envers vous. Vous serez à la recherche de l’approbation sociale et serez attristé de ne pas être reconnu. Bref, vous aimerez comme les païens. Vous serez peut-être un exemple de bonté et de chaleur humaine envers ceux qui vous font du bien. Mais vous aurez du mépris ou de la haine pour ceux qui vous font du mal. Si bien que vous ne ferez aucune différence dans le monde. Vous serez un chrétien assujettis aux caprices de votre nature humaine. Votre caractère sera déterminé par votre instinct d’auto-préservation plutôt que par l’amour inconditionnel de Dieu.

Si l’amour ne peut être fondé sur nos efforts humains, il nécessite toutefois une ouverture à l’oeuvre de Dieu en nous. Il nécessite l’INTENTION de laisser l’amour de Dieu nous embraser et déterminer nos attitudes. Tout débute par la repentance. Je crois que nous en avons tous besoin car la plupart d’entre nous sommes loin de l’amour manifesté par Christ. Notre amour est encore beaucoup trop conditionnel et susceptible de s’éteindre à la moindre contrariété. Nous devons demander au Seigneur de nous apprendre à aimer et à le laisser humblement nous enseigner. Si nous tentons de préserver notre droit de ne pas aimer, nous donnerons du pouvoir à la chair. Mais si nous renonçons totalement à nous-mêmes et sacrifions la chair au profit de l’amour divin, alors nous nous rapprocherons de la perfection. Et le diable sera impuissant à nous entraîner dans ses voies tortueuses.

intro :: 1 :: 2 :: 3 :: 4 :: 5 :: 6 :: 7 :: 8 :: 9 :: 10

About these ads
No comments yet

Des questions ou commentaires?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: