Le mariage: un engagement total pour le meilleur et pour le pire (1 de 2)

PSG 2017-08-12.jpg

Nous aimons les héros, qu’il s’agisse des héros mythiques de l’antiquité qui combattent les dragons ou des héros modernes qui brillent au grand écran dans les films d’action.  Nous aimons ceux qui ne reculent devant rien, qui transcendent la peur, qui bravent la souffrance et la mort parce qu’ils sont mus par un noble idéal.  Cette admiration de l’héroïsme se manifeste dès notre tendre enfance lorsque nous enfilons une cape ou empoignons une fausse mitraillette pour nous plonger dans le rôle d’un héros.  Et une fois grands, nous continuons de nourrir cette admiration (généralement un peu plus secrètement) en regardant des films d’action mettant en vedette un protagoniste fort et courageux auquel nous nous identifions.

Continuer la lecture de Le mariage: un engagement total pour le meilleur et pour le pire (1 de 2)

Votre femme est votre priorité #1

PSG 2017-07-23Le pasteur Paul Washer utilise parfois une image très forte pour illustrer à quel point notre épouse doit être au sommet de nos priorités (après Dieu, bien entendu).  Il dit que s’il arrivait que sa famille et lui soient à bord d’un bateau qui coule et qu’il voyait sa femme et ses enfants en train de se noyer, tout en sachant qu’il n’a pas le temps ou le capacité de tous les sauver, il commencerait pas sauver la femme qu’il aime.  Ce choix n’implique évidemment pas que les enfants ont peu de valeur.  Mais il exprime clairement que la femme doit être pour l’homme le principal objet de son affection et de son allégeance.  Si cette priorisation n’est pas établie, tout le reste s’effondrera.  La solidité du mariage et de la famille dépendent de ce lien solide et immuable qui a été scellé par Dieu lui-même à travers le sacrement du mariage.  Toute autre ordre de priorité est une corruption du plan divin.

Continuer la lecture de Votre femme est votre priorité #1

Appel à tous

Chers lecteurs,

Ce blogue a connu beaucoup de changements et a été témoin de beaucoup d’événements de ma vie spirituelle depuis sa création il y a presque 10 ans.  Bien que je ne sois pas en mesure d’y écrire aussi souvent que j’aimerais le faire en ce moment, ce ministère demeure pour moi très important et je sais qu’il a aidé beaucoup de gens à mieux comprendre la foi chrétienne, à mieux se comprendre eux-mêmes et à se rapprocher de Dieu.

Je débourse annuellement 129$ afin de garder le nom de domaine (parsagrace.net) et empêcher l’affichage de publicités (qui sont parfois compromettantes).  Toutefois, mon budget de cette année ne me permettra pas d’investir cette somme.  C’est pourquoi j’ai pensé à vous demander si vous seriez en mesure de faire un petit don afin de couvrir les frais de mise en ligne du blogue pour l’année 2017-2018.  Il suffirait de 26 dons de 5$ ou 13 dons de 10$ pour couvrir les frais de renouvellement qui devront être déboursés d’ici le 12 août prochain.  En devise européenne, cela représente environ 18 dons de 5 € ou 9 dons de 10 €.

Si vous avez à coeur de faire un tel don, je vous en serait immensément reconnaissant.  Vous n’avez qu’à effectuer un paiement sécurisé via le bouton Paypal situé complètement en bas du menu de droite (ainsi qu’à la fin de cet article).

Si la somme n’est pas obtenue d’ici le 12 août, rassurez-vous… le blogue restera en ligne!  :o)  Mais il reviendra probablement à son adresse d’origine (parsagrace.wordpress.com) et affichera à nouveau de la publicité.  Si la somme est obtenue, je laisserai le bouton Paypal en place (pour ceux qui veulent tout simplement m’encourager et encourager ma famille) mais je vous aviserai aussitôt que l’objectif a été atteint afin que vous sachiez que les dons sont désormais facultatifs.

Je remets donc le tout entre les mains du Seigneur et vous remercie de considérer cette demande.

Que Dieu vous bénisse.


Faire un don

Notre vie ici-bas est temporaire

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l’ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n’a pas été faite de main d’homme. Aussi nous gémissons dans cette tente, désirant revêtir notre domicile céleste, si du moins nous sommes trouvés vêtus et non pas nus. Car tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie.
(2 Corinthiens 5:1-4)

Un des plus gros obstacles à la pleine manifestation de notre masculinité est l’état d’esprit charnel dans lequel nous avons été conditionnés.  Nos yeux ne sont pas fixés sur le Ciel mais sur les choses terrestres, temporaires, vaines.  Nous professons Jésus Christ et disons avoir la vie éternelle, mais nous ne vivons pas en fonction de cette éternité.  Nos pensées, nos paroles, nos actions, nos intérêts, nos passions, nos priorités… tout semble démontrer que ce monde temporaire est à nos yeux notre vraie patrie.  Et le plus alarmant est que cet état d’esprit n’est pas perçu comme un problème chez le chrétien moyen.  Et pourtant, c’est un problème immense et lourd de conséquences.  Particulièrement chez l’homme qui aspire à être un époux et un père selon le coeur de Dieu.

Continuer la lecture de Notre vie ici-bas est temporaire

Soyez soumis au chef par l’amour et l’obéissance

PSG 2017-05-28

Dans la série de deux articles « Le mari est chef de la femme », nous avons établi la position hiérarchique de l’homme au sein de la famille et avons fait un survol de ses différentes responsabilités en tant que chef.  Nous avons également rappelé que lorsque la Bible exhorte la femme à se soumettre à l’autorité de son mari, cet appel ne s’adresse pas à l’homme mais à la femme.  Ce n’est donc pas à l’homme de veiller à ce que cette soumission soit respectée mais à la femme elle-même.  Notre responsabilité à nous, en tant qu’hommes, est de veiller à être soumis à Christ, qui est notre chef.

Continuer la lecture de Soyez soumis au chef par l’amour et l’obéissance

Quelques mots sur le temps qui passe…

psg 2017-03-13

Paix en Jésus Christ à tous mes frères et soeurs dans la foi.  J’ai été silencieux pendant un long moment, non par manque d’inspiration mais plutôt parce que le temps me file entre les doigts et que ce blog, même s’il m’est cher, n’est pas au sommet de mes priorités.  J’arrive à peine à remplir mon rôle en tant qu’époux et père, alors il est évident que passer des heures devant l’écran pour rédiger des articles serait désordonné.

Continuer la lecture de Quelques mots sur le temps qui passe…

Ne prenez pas de résolutions

psg-2016-12-30

Soyons honnêtes.  La beauté et la bonté de Dieu devraient nous pousser à chérir chaque moment passé à ses pieds dans la prière.  Et pourtant, nous sommes si enclins à négliger la prière au profit de nos activités mondaines.  La perfection délectable des voies de Dieu devrait nous pousser à dévorer sa Parole avec enthousiasme.  Et pourtant, nous peinons à ouvrir notre Bible pour y trouver notre pain quotidien.  Les bénédictions incalculables et pourtant imméritées que Dieu nous accorde devraient nous pousser à tomber à genoux, subjugués de reconnaissance.  Et pourtant, nous sommes pétris d’ingratitude, insatisfaits de la vie que Dieu nous a donné.  Les épreuves que Dieu place souverainement sur notre chemin pour notre sanctification devraient ouvrir nos yeux sur la bienveillance de notre Père céleste.  Et pourtant, nous murmurons contre cette discipline paternelle et espérons vivre une vie exempte de souffrance, comme si nous n’étions pas issus d’une race pécheresse.  Dieu nous a préparé une demeure dans le Royaume des cieux, où nous jouirons éternellement des récompenses obtenues au centuple pour tout ce qui aura été fait sur terre pour la gloire de notre Dieu.  Et pourtant, nous méprisons ces trésors célestes au profit des vers et de la pourriture que nous trouvons sur cette terre.  Dieu a conclu une alliance avec ses rachetés, une alliance scellée par son propre sang versé sur la croix.  Et pourtant, nous sommes oublieux de cette grâce infinie et laissons le monde et sa vanité ravir notre affection et nos pensées.

Continuer la lecture de Ne prenez pas de résolutions

Le mari est chef de la femme (2 de 2)

psg2016-12-04Le titre de chef de famille peut a priori exciter l’ego et donner l’impression que nous avons, en tant qu’hommes, hérités de la position la plus enviable au sein de la famille.  Toutefois, une étude de notre rôle à la lumière des Saintes Écritures nous montrera que si notre position d’autorité est effectivement un immense honneur accordé par Dieu, il s’agit en même temps d’une position qui présente beaucoup plus de responsabilités que de privilèges.  Être chef de famille selon les standards bibliques ne signifie pas que la maisonnée est vouée à servir nos moindres désirs et besoins, mais plutôt que nous sommes avant toute chose responsables du bien-être physique et spirituel de ceux que Dieu nous a confiés.

Continuer la lecture de Le mari est chef de la femme (2 de 2)

Le mari est chef de la femme (1 de 2)

psg-2016-11-19

Avant de discuter de l’autorité de l’homme sur son épouse, je comptais initialement publier quelques articles pour se mettre d’abord dans l’ambiance.  Le concept était de ne pas débuter d’entrée de jeu avec un sujet controversé, question de ne pas effrayer mon lectorat.  Mais alors que je répertoriais mentalement la liste des différents sujets qui se rapportent au mariage, j’ai rapidement réalisé que la plupart – sinon la totalité – de nos devoirs d’époux sont étroitement associés à notre position d’autorité.  Si nous ne comprenons pas la position hiérarchique que Dieu nous a donné au sein du foyer, il sera impossible de comprendre et remplir adéquatement notre mandat.  C’est pourquoi nous allons d’abord poser ce fondement essentiel.

Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l’Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses.  (Éphésiens 5.22-24)

Continuer la lecture de Le mari est chef de la femme (1 de 2)

Si indigne et pourtant si aimé

psg2016-11-12

Avant d’entreprendre la rédaction des prochains articles, je désire prendre un moment ce soir pour vous partager ce que je vis spirituellement.  Depuis l’an dernier, je n’ai en effet publié aucun article à caractère personnel et je crois important que mes lecteurs sachent où se situe celui qui, il y a un peu plus d’un an, était suspendu au-dessus des flammes de l’enfer et avait perdu presque entièrement la raison.

Continuer la lecture de Si indigne et pourtant si aimé

L’homme de Dieu se prépare à la persécution

psg-2016-09-18

Il y a quelques jours, ma famille et moi avons commencé à lire Le livre des martyrs de Foxe lors de nos dévotions familiales du matin.  Cet ouvrage-clé du 16e siècle relate les diverses persécutions qui ont été menées contre les chrétiens des premiers siècles jusqu’à l’époque de la Réforme protestante.  Pour moi, connaître l’histoire des souffrances de nos prédécesseurs est d’une grande importance.  D’une part parce que cela permet d’apprécier encore plus la valeur de l’Évangile qui a traversé les siècles jusqu’à nous grâce au sang des martyrs.  Et d’autre part parce que ces récits nous rappellent que la foi que nous chérissons est un scandale et une menace pour notre monde et qu’elle provoquera donc toujours une vive opposition de sa part.  Même mon fils de 7 ans écoute le récit de ces martyrs car je ne veux pas le nourrir d’illusions.  Étant élevé dans les voies de Dieu, il sera confronté bien rapidement à l’intolérance de ce monde et devra apprendre à rester fidèle à lui-même et à ses convictions même s’il doit en payer le prix.  Je veux lui apprendre à demeurer intègre et à ne pas faire de compromis avec ce monde qui hait sa foi et qui tentera de le faire abdiquer, soit par la séduction ou par la menace.  Le livre des martyrs de Foxe est donc un bon outil pour lui donner, à lui et à toute notre famille, des modèles inspirants et fortifiants qui nous appellent à ne jamais faire de compromis.

Continuer la lecture de L’homme de Dieu se prépare à la persécution

L’homme de Dieu est un artisan de paix (2 de 2)

psg-2016-09-10

Dans l’article précédent, nous avons principalement abordé la dimension intérieure de la paix véritable et biblique, celle qui est issue de notre réconciliation avec Dieu et qui entraîne une attitude miséricordieuse envers notre prochain.  Or, cette paix intérieure se traduit naturellement dans la réalité du quotidien par une paix extérieure, par des fruits que tous peuvent voir.  Et le fruit le plus apparent est une transformation radicale des relations humaines qui se traduit souvent par une victoire sur les conflits.

Le problème de l’homme est qu’il tend à oublier l’essence des choses et à ne considérer que les apparences.  Par manque de vision spirituelle, il juge la réalité avec une perspective charnelle et en vient à s’égarer dans ses raisonnements.  Un exemple de cette tendance se retrouve dans l’attitude du peuple juif face aux sacrifices dans l’Ancien Testament.  Alors que certains de ces sacrifices visaient à exprimer extérieurement un sentiment de conviction et de repentance qui était éprouvé intérieurement, le peuple juif en vint à s’attacher aux rituels tout en laissant son coeur se détourner de Dieu.  Il dissociait ainsi le brisement intérieur (qui devait être le motif premier) du sacrifice prescrit par la loi pour ne garder que l’apparence de la religiosité.  Dès lors, les offrandes d’animaux n’étaient plus des sacrifices de bonne odeur mais des rituels dépourvus de sens qui étaient en horreur au Dieu qui les avait pourtant prescrits initialement:

Cessez d’apporter de vaines offrandes: J’ai en horreur l’encens, les nouvelles lunes, les sabbats et les assemblées; je ne puis voir le crime s’associer aux solennités. Mon âme hait vos nouvelles lunes et vos fêtes; elles me sont à charge; je suis las de les supporter.  (Ésaïe 1.13-14)

De la même façon que le peuple de Dieu avait conservé les signes extérieurs de la religion tout en reniant son essence (comme il le fait encore aujourd’hui dans l’Église), l’homme moderne tente plus que jamais de conserver les signes extérieurs de la paix tout en reniant sa source.  Et puisque l’absence de conflits est le principal signe de cette paix, l’homme s’applique à éviter toute confrontation ou toute offense.

Continuer la lecture de L’homme de Dieu est un artisan de paix (2 de 2)

L’homme de Dieu est un artisan de paix (1 de 2)

Les prochaines paroles de Jésus auraient pu être utilisées comme slogan officiel du mouvement Peace and love des années 60.  Elles semblent faire écho au grand rêve humain de voir les conflits cesser à jamais et les hommes vivre dans une grande fraternité universelle:

Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu! (Mathieu 5.9)

La difficulté de cet appel est qu’il exige beaucoup plus qu’un sentimentalisme complaisant.  L’homme, en effet, descendra volontiers dans les rues pour manifester en faveur de la paix.  Il clamera son opposition face à la guerre, à la violence, à la discrimination.  Il plaidera en faveur de l’unité, de la fraternité, de l’ouverture, du respect mutuel.  Il célébrera l’idéal humaniste, rêvant du jour où tous les hommes de la terre marcheront main dans la main.

Continuer la lecture de L’homme de Dieu est un artisan de paix (1 de 2)

L’homme de Dieu a un coeur pur

psg 2016-08-12

Christ est-il réellement ma joie?  Et s’il l’est, est-il ma plus grande joie?  Est-il estimé au-dessus de toute chose?  Suis-je prêt à tout perdre et tout souffrir pour le gagner?  Si nous ne pouvons répondre affirmativement à ces questions, alors nous présentons les symptômes d’un coeur impur.  Nos affections sont partagées, notre esprit divisé, notre amour adultère.  Nous sommes atteints d’une maladie spirituelle qui, si elle n’est pas soignée promptement, est susceptible de mener à notre ruine éternelle.  À ceux qui se trouvent dans cette condition, Jésus dit:

Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu!  (Matthieu 5.8)

Continuer la lecture de L’homme de Dieu a un coeur pur

L’homme de Dieu a faim et soif de sainteté

psg 2016-08-06

La vie chrétienne ne sera jamais une vie de perfection.  Mais elle est par contre toujours caractérisée par un désir inextinguible de sainteté.  En dépit de notre nature pécheresse, notre esprit régénéré lutte intérieurement pour être en parfaite communion avec Dieu, pour se conformer à sa volonté et pour rejeter tout ce qui pose obstacle à cette communion.  L’homme de Dieu ne se contentera donc jamais du statut quo.  Il n’atteindra jamais une étape de sa vie où il considérera qu’il est spirituellement accompli.  Au contraire, sa proximité grandissante avec Dieu exposera de plus en plus ses failles, contrariant son désir de sainteté et le poussant à se confier de plus en plus en la grâce de son Dieu, sans laquelle aucun progrès n’est possible.

Continuer la lecture de L’homme de Dieu a faim et soif de sainteté