Slow Fade (Casting Crowns)

PSG 2008-11-20
La vie morale d’un homme ne s’effondre pas de façon imprévisible, en un seul jour. Ce sont chacune de ses décisions qui donnent progressivement une trajectoire à sa vie. L’infidélité, par exemple, ne survient pas par accident. Elle est le résultat des choix que nous faisons. Le choix de ne pas tenir parole, le choix de cultiver un univers intérieur secret, le choix de poser le regard un peu trop longtemps sur une personne, le choix de nous distancer de celle que nous devrions vraiment aimer de tout notre coeur.

Le groupe rock chrétien Casting Crowns a très bien exprimé cette descente progressive d’un homme dans les affres de l’infidélité dans la chanson Slow Fade. L’expression slow fade fait allusion à une image qui disparaît progressivement, comme lorsque la dernière scène d’un film se dissipe lentement pour faire place à l’écran noir du générique (image en fondu). Je vous partage ici la vidéo et, en dessous, la traduction en français. Pour les besoins de la traduction, j’ai traduit l’expression slow fade par une lente dérive, ce qui respecte l’esprit de la chanson et exprime bien ce qui arrive lorsque nous marchons dans le péché de jour en jour.

Slow Fade (Traduction)

Prenez garde, petits yeux, à ce que vous voyez
C’est le second regard qui lie vos mains tandis que l’obscurité tire les ficelles
Prenez garde, petits pieds, à la direction que vous prenez
Car ce sont les petits pieds derrière vous qui vous suivront assurément

C’est une lente dérive quand tu te donnes
C’est une lente dérive lorsque le noir et le blanc tournent au gris
Les pensées sont envahies, les choix sont faits, un prix sera payé
Lorsque tu te donnes
Les gens ne s’effondrent jamais en un seul jour
C’est une lente dérive, une lente dérive

Prenez garde, petites oreilles à ce que vous entendez
Lorsque la flatterie mène au compromis, la fin est toujours proche
Prenez garde, petites lèvres, à ce que vous dites
Car les mots et les promesses creuses font dériver au loin les coeurs brisés

C’est une lente dérive quand tu te donnes
C’est une lente dérive lorsque le noir et le blanc tournent au gris
Les pensées sont envahies, les choix sont faits, un prix sera payé
Lorsque tu te donnes
Les gens ne s’effondrent jamais en un seul jour
C’est une lente dérive, une lente dérive

La distance qui sépare ton esprit de tes mains
Est plus courte que tu ne le crois
Prends garde, si tu crois te tenir debout
Car tu pourrais être en train de t’enfoncer

C’est une lente dérive quand tu te donnes
C’est une lente dérive lorsque le noir et le blanc tournent au gris
Les pensées sont envahies, les choix sont faits, un prix sera payé
Lorsque tu te donnes
Les gens ne s’effondrent jamais en un seul jour
Les papas ne s’effondrent jamais en un seul jour
Les familles ne s’effondrent jamais en un seul jour

Prenez garde, petits yeux, à ce que vous voyez
Oh prenez garde, petits yeux, à ce que vous voyez
Car le Père tout là-haut te regarde avec amour
Oh prenez garde, petits yeux, à ce que vous voyez

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s