À quel autre irais-je qu’à Toi?

psg 2009-11-10Seigneur, chaque fois que j’ai cherché la vie ailleurs qu’en toi, je n’ai trouvé que désolation et honte. Chaque moment de révolte et de désobéissance n’a été synonyme que d’échec et de destruction.

Ce n’est pas simplement de la poésie que de dire que tu es le chemin, la vérité et la vie. Car hors de toi je ne trouve qu’égarement, tromperie et mort.

C’est pourquoi je suis pris d’étonnement pour chaque péché commit contre toi. Je tremble devant la démonstration de ma propre folie. Je rougis devant la multiplication de mes fautes. Et je ne peux que m’humilier devant ton trône de grâce et reconnaître mon besoin d’être sauvé.

Pour certains, un péché est peu de chose. Mais quand je considère ta sainteté et la grandeur de ton amour pour mon âme, je ne peux m’empêcher d’agoniser en réalisant mon ingratitude et ma rébellion continuelle. Moi qui ne suis que vapeur, dont la vie n’est que poussière entre tes mains, je me plais à l’entêtement et à la révolte, comme un mulet dépourvu d’intelligence. Comme si je pouvais te vaincre. Comme si je pouvais discuter tes ordres et remettre en question la beauté et la valeur inestimable de tes décrets.

Je sais que la perfection ne sera mienne qu’à la consommation de siècles. Pour l’instant, je suis prisonnier de la chair, dépendant de ton précieux sang pour me purifier et me racheter jour après jour. Mais comment supporter cette condition misérable? Et surtout, comment être plus docile à ton Esprit?

Je hais la voie des pécheurs.  Je ne peux supporter la vue de mes transgressions.  Je souffre de mon inaptitude à te servir adéquatement.  À un point tel que je doute parfois de l’authenticité de ma foi. Et pourtant je ressens ta présence. Je vois l’oeuvre de ton salut en moi.  Mais le sommet de la montagne me semble si éloigné.  Parfois inaccessible.  La route est longue et périlleuse. Mes forces m’abandonnent parfois. Mais toi, Seigneur, tu ne m’abandonnes jamais.  Lorsque j’observe ma vie entière à la lumière de l’amour que tu m’as manifesté, je ne peux que me jeter à terre et te remercier de tout coeur.  Moi qui ne mérite que la damnation, j’ai été revêtu d’un manteau royal. Moi qui étais lépreux et rejeté à l’écart de l’existence, j’ai été racheté, restauré et purifié par toi.  Moi qui était l’objet de ta colère divine, j’ai vu sur la croix cette colère être portée et subie par ton Fils unique. Comment puis-je te remercier suffisamment?

Ô je sais comment je te remercierai.  Par une consécration totale et sans compromis à Jésus Christ, mon Seigneur et Sauveur. Par une détermination quotidienne à t’honorer et à glorifier ton nom. Par une vie sainte, par un attachement passionné à ta volonté.  Mais Seigneur, tu sais que ces bonnes choses n’habitent pas en moi. Tu sais que je suis vendu au péché. Tu sais que sans toi, je ne suis rien. C’est pourquoi je t’implore de me secourir.

Sauve-moi du péché. Sauve-moi de la tiédeur. Sauve-moi de la paresse, de la négligence de la prière, sauve-moi du doute et de la rationalisation. Sauve-moi des paroles vaines. Sauve-moi du large chemin qui mène à la perdition. Sauve-moi de tout ce qui me sépare de toi. Enraye les armes de Satan, chasse les démons par ta puissance incomparable. Sauve-moi de moi-même, de mon inexplicable tendance suicidaire à me détourner de toi.  Accorde-moi encore une fois un coeur nouveau, brûlant d’amour pour toi et pour mon prochain.

Que ma vie te glorifie. Je ne veux être rien, sinon l’expression de ton amour et de ta sainteté. Rien d’autre n’a d’importance. Tout le reste est vanité et mensonge. Anéantis-moi pour mieux régner à travers moi. Je t’aime Seigneur. Je te loue. Sois bénis à jamais.

Amen.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s