Soyez saints (3 de 3)

psg 2009-11-21

Le chemin resserré de la sainteté

Le chemin qui mène à la vie éternelle est un chemin de sainteté.  Si la sainteté ne vous intéresse pas, c’est que vous êtes probablement mort intérieurement.  Ou profondément endormi dans la foi.  Si la parfaite soumission à la volonté de Dieu n’est pas le désir inextinguible de votre coeur, votre pensée est en opposition à celle de celui que vous appelez Seigneur:

Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur ! et ne faites-vous pas ce que je dis ? (Luc 6.46)

L’exigence de la sainteté peut sembler trop lourde pour nous à priori.  Il s’agit pourtant d’un impératif qui imprègne la Parole de Dieu de la première à la dernière page.  S’il est vrai que le salut est gratuit, c’est une erreur de croire qu’il est bon marché.  Nous ne pouvons considérer le sang de Jésus comme un laisser-passer pour le péché.  Nous ne pouvons croire que la grâce nous dispense de l’effort:

Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.  (Matthieu 7.13-14)

Ne lisez pas ce passage trop rapidement.  Dieu lui-même atteste que le chemin de la vie est étroit.  Et que peu de gens le trouvent.  Peu de gens!

Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.  Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?  Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. (Matthieu 7.21)

Christ est-il donc mort en vain?

Si le chemin qui mène à la vie est si resserré, si la sainteté est inséparable du salut, pourquoi Jésus a-t-il versé son sang?  Cet appel à la sainteté n’est-il pas une confession du salut par les oeuvres?  Mes propos n’annulent-ils pas la bonne nouvelle, selon laquelle nous sommes sauvés par la foi en Christ?

En vérité, la sainteté n’est pas la source du salut.  Elle en est le fruit.  Nous ne sommes pas sauvés par nos bonnes oeuvres, mais nos bonnes oeuvres témoignent que nous sommes sauvés.  Il n’existe pas de chrétien perverti.  On ne peut apposer le nom de Christ sur une personne qui ne s’est pas détournée de ses péchés.  Le sang de Jésus sauve.  Mais le sang de Jésus sanctifie également.   Personne sur terre ne peut rencontrer personnellement le Dieu vivant, l’Éternel des armées, le Roi de gloire, sans être complètement transformés.  On ne peut être habité par l’Esprit de Yahvé sans aller de vertu en vertu et de gloire en gloire:

Or, le Seigneur c’est l’Esprit ; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit (2 Corinthiens 3.17-18)

La repentance mène à la sainteté

Cet appel à la sainteté n’est pas un appel à redoubler vos efforts humains pour atteindre un idéal inaccessible.  Il est ultimement un appel à vous examiner vous-mêmes, afin que vous discerniez si vous êtes vraiment dans la foi.  Et si ce n’est pas le cas, si vous ne constatez pas l’oeuvre de la grâce de Dieu en vous, il s’agit d’un appel à la vraie repentance, à laisser votre Dieu vous transformer en son image.

La repentance est un «changement radical», un 180° qui nous détourne de nos péchés.  Ce changement n’est possible que si nous sommes prêts  mourir à notre ancienne vie pour renaître en Dieu.  Nous ne pouvons ajouter la vie de Dieu à notre vie de péché:

Personne ne met une pièce de drap neuf à un vieil habit ; car elle emporterait une partie de l’habit, et la déchirure serait pire.  (Matthieu 9.16)

Nous devons mourir avec Christ pour ressusciter avec lui.  Le salut sans le reniement de soi-même est une impossibilité biblique. La résurrection sans la crucifixion est une hérésie.  La mort à soi-même est la porte étroite qui  mène à la vie.

Mais une fois que cette porte est franchie, l’Esprit de Dieu agit en nous.  Dès lors, obéir aux commandements de Dieu n’est plus une corvée écrasante, mais une joie.  Nous rencontrons certes la résistance de notre chair, de Satan et du monde.  Nous tombons ici et là tout au long de notre chemin.  Mais notre volonté est unie à celle du Père.  Ses lois sont gravées en nous, conformément à sa promesse:

Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit l’Éternel: Je mettrai ma loi au dedans d’eux, je l’écrirai dans leur coeur; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.  (Jérémie 31.33)

Cela n’exclue pas un élément de temps.  Nous ne devenons pas irréprochables du jour au lendemain.  Nous devons demeurer patients et humbles tandis que le divin potier nous modèle selon son bon plaisir:

…il faut que la patience accomplisse parfaitement son oeuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien. (Jacques 1.4)

Mais nous finissons par voir le chef-d’oeuvre de la grâce en nous.  Et ainsi, le nom de Dieu est glorifié et les témoins de notre rédemption se tournent à leur tour vers le Dieu de la grâce.

Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l’ignorance. Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu’il est écrit: Vous serez saints, car je suis saint.

Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l’oeuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage, sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous avez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ (1 Pierre 1.14-19)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s