Dieu est-il contre le plaisir? (2 de 6)

psg 2009-11-28Le plaisir dans l’Ancien Testament

L’étude sérieuse et honnête des Saintes Écritures nous oblige à mettre définitivement de côté toute vision d’un Dieu sombre qui ne désire que jouer aux trouble-fêtes.  Non seulement le Créateur n’est-il pas contre le plaisir et les réjouissances, mais il va jusqu’à en faire un impératif tout au long du parcours de son peuple; pour honorer Dieu, les juifs devaient prendre des pauses et faire la fête:

Vous conserverez le souvenir de ce jour, et vous le célébrerez par une fête en l’honneur de l’Éternel ; vous le célébrerez comme une loi perpétuelle pour vos descendants. (Exode 12.14)

«Tu observeras la fête de la moisson, des prémices de ton travail, de ce que tu auras semé dans les champs ; et la fête de la récolte, à la fin de l’année, quand tu recueilleras des champs le fruit de ton travail.» (Exode 23.16)

«Tu célébreras la fête des semaines, des prémices de la moisson du froment, et la fête de la récolte, à la fin de l’année.» (Exode 34.22)

«Tu célébreras la fête des tabernacles pendant sept jours, quand tu recueilleras le produit de ton aire et de ton pressoir.» (Deutéronome 16.13)

L’Ancien Testament est richement pourvu d’exhortations du même genre, où Dieu fait de la fête une partie intégrante de la vie spirituelle.  Et comme l’indique le passage suivant, ces fêtes n’avaient rien de morne.  On allumait le feu, on versait le vin, on sortait les tambourins… et ce pendant sept jours! :

Tu te réjouiras à cette fête, toi, ton fils et ta fille, ton serviteur et ta servante, et le Lévite, l’étranger, l’orphelin et la veuve qui seront dans tes portes. Tu célébreras la fête pendant sept jours en l’honneur de l’Éternel, ton Dieu, dans le lieu que choisira l’Éternel ; car l’Éternel, ton Dieu, te bénira dans toutes tes récoltes et dans tout le travail de tes mains, et tu te livreras entièrement à la joie. (Deutéronome 16.14-15)

Se livrer entièrement à la joie!  Peut-on trouver une meilleure façon d’exprimer l’esprit de la fête et du plaisir?  Nous pouvons même déceler dans ces écrits quelque chose qui surpasse notre conception contemporaine de ce qu’est une fête.  En effet, nous savons que les fêtes modernes sont souvent marquées par la beuverie et des excès de tous genres.  Les gens se livrent donc entièrement à la débauche… mais se livrent-ils à la JOIE?  Sont-ils heureux et rayonnants?  Fêtent-ils pour célébrer la vie… ou pour oublier leur vie?

Quand j’étais à mes études collégiales en arts, j’ai versé dans les excès tout au long de l’année.  J’étais plus souvent dans les bars que dans les salles de classes.  Pour la première fois de ma vie, je pouvais me saouler librement, puisque j’avais quitté le nid familial et que plus personne ne me surveillait.  Or, il me vint un soir l’idée originale de consigner par écrit mes expériences avec l’alcool, de décrire ce que je ressentais au fil des consommations.  Après quelques bières consommées chez un ami, je partis faire la fête avec lui dans un bar et j’apportai avec moi ce que j’allais appeler dès lors mon « rapport d’expérience » afin de continuer de noter mes observations.

Une fois au bar, un curieux me demanda ce que j’écrivais dans mon cahier.  J’expliquai mon projet et tendit le cahier à l’homme en lui demandant s’il désirait écrire ses propres observations, ce qu’il ressentait.  Ce fut le début d’une véritable expérience, où pendant plusieurs soirs, j’apportais mon cahier et demandais aux gens d’écrire ce qu’ils ressentaient et ce qu’ils pensaient de la vie.  Je regrette d’avoir jeté ce cahier depuis, car il était si révélateur.  Au beau milieu de cette atmosphère de « fête », 90% des témoignages que je recueillais étaient d’une tristesse et d’une mélancolie à fendre le coeur.  Les gens parlaient de souffrance, de néant, d’absurdité de la vie.  Les gens semblaient festoyer… mais en fait ils ne faisaient que tenter d’oublier une vie qu’ils n’arrivaient pas à apprécier.

Dans l’ancien testament, nous voyons une toute autre réalité.  Dieu n’incite pas à la débauche mais à une véritable réjouissance.  Et il multiplie les fêtes et les occasions de célébrer Dieu et la vie.  On ne peut que ressentir la beauté et l’authenticité de ces moments de réjouissance, particulièrement dans le récit suivant, où le peuple de Dieu célèbre une méga-fête jamais vu encore :

Ainsi les enfants d’Israël qui se trouvèrent à Jérusalem célébrèrent la fête des pains sans levain, pendant sept jours, avec une grande joie ; et chaque jour les Lévites et les sacrificateurs louaient l’Éternel avec les instruments qui retentissaient en son honneur.  (…)  Ils mangèrent les victimes pendant sept jours, offrant des sacrifices d’actions de grâces, et louant l’Éternel, le Dieu de leurs pères.

Toute l’assemblée fut d’avis de célébrer sept autres jours. Et ils célébrèrent joyeusement ces sept jours ; car Ézéchias, roi de Juda, avait donné à l’assemblée mille taureaux et sept mille brebis, et les chefs lui donnèrent mille taureaux et dix mille brebis, et des sacrificateurs en grand nombre s’étaient sanctifiés.

Toute l’assemblée de Juda, et les sacrificateurs et les Lévites, et tout le peuple venu d’Israël, et les étrangers venus du pays d’Israël ou établis en Juda, se livrèrent à la joie.

Il y eut à Jérusalem de grandes réjouissances ; et depuis le temps de Salomon, fils de David, roi d’Israël, rien de semblable n’avait eu lieu dans Jérusalem. (2 Chroniques 30.21-26)

Nous voyons, par ces comptes-rendus bibliques, que Dieu n’est pas contre le plaisir et les réjouissances.  Il y accorde au contraire une grande importance, comme un père qui désire que ses enfants profitent de la vie et goûtent au bonheur.  Et comme nous le verrons dans le prochain article, Jésus n’a fait que confirmer la volonté de Dieu à cet égard.

Avant de clore cet article, pourquoi ne pas regarder une vidéo qui, pour moi, représente bien le plaisir et la joie de la vie spirituelle.  Il s’agit de Christ est ma joie, du groupe Impact.  Enfant de Dieu, monte le volume, puis chante et danse pour Dieu! ;-)

psg 2009-11-28

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s