Mieux vaut un jour dans tes parvis…

psg 2010-04-19Il neige ce matin.  Lorsque j’arriverai au travail, les gens se plaindront probablement de cette drôle de température printanière.  Mais pour moi, chaque flocon est un don du Ciel.  Une autre facette de cette splendide création que j’habite.  Tout comme chaque souffle, chaque battement de coeur, chaque miracle qui se déploie autour de nous et en nous, et qui nous appellent à vouer notre adoration à l’Auteur de cette vie si magnifique.  Voilà un des dividendes de la vie en Dieu: la capacité de ressentir à nouveau.  La possibilité d’émerger de notre vacarme mental pour s’ouvrir au monde qui nous entoure.

Un mensonge à ne pas croire

Avant de vivre pour Dieu, nous sommes enclins à nous demander ce que serait la vie sans la débauche à laquelle nous sommes habitués.  Satan nous incite à croire que si nous nous débarrassons des multiples plaisirs déréglés auxquels nous nous abandonnons au quotidien, alors notre vie ne sera plus qu’un long chemin plat et morne.  Il prétend que si nous nous plaçons sous la royauté de Dieu, que nous prenons nos responsabilités et que nous renonçons au péché, il n’y aura plus de piquant, plus d’aventure, plus de sensations grisantes.

Bien entendu, il s’agit d’un mensonge.  Le péché n’ajoute absolument RIEN à notre vie.  Il ne fait que transmettre la mort qu’il porte en lui.

Aujourd’hui, je réalise plus que jamais à quel point je suis heureux en servant mon Seigneur Jésus.  J’ai troqué les plaisirs grossiers pour un bonheur profond.   Le matin, lorsque je me lève, je ne suis plus harcelé par ma chair, qui exige de moi l’obéissance.  Je ne suis plus esclave.  Je ne suis plus tenu de satisfaire tous les caprices de ma nature déchue.  Non.  Je me lève, je prends mon café et me place aux pieds du Maître.  Et là, dans la quiétude du matin, je ressens la paix de Dieu.  Je ressens la suavité d’une conscience tranquille, d’un esprit reposé en Christ.  Et cet état intérieur vaut infiniment mieux que tous les plaisirs les plus « exquis » de la chair.

Nous avons tellement été conditionnés à croire que les plaisirs de ce monde sont notre ultime bien sur terre, qu’il nous est difficile de croire que la sainteté puisse nous satisfaire davantage.  Et pourtant c’est tellement vrai.  Car nous sommes issus d’un Dieu saint.  Nous avons été créés pour la sainteté et la vertu.  Toute autre chose ne peut que nous laisser vides, amers, désillusionnés et ravagés par la honte.

Ayant été façonnés par un Dieu d’infini et d’éternité, seul ce qui est infini et éternel peut étancher la soif de notre âme.  Et vous savez à quel point le péché n’a rien d’infini et d’éternel.  Il est inapte à nous satisfaire.  Il est indigne d’un fils ou d’une fille de Dieu.  Il n’est que déchet, comparé à la gloire du Dieu vivant.

C’est pourquoi je refuse de retourner en arrière.  Car je possède tout en Dieu.  En lui, je suis riche et mon âme repose en paix.  Hors de lui, je suis indigent, condamné à être l’esclave d’une des  innombrables idoles de ce monde.  Plus que jamais, je comprends ces paroles du roi David:

Mieux vaut un jour dans tes parvis que mille ailleurs ; Je préfère me tenir sur le seuil de la maison de mon Dieu, plutôt que d’habiter sous les tentes de la méchanceté. Car l’Éternel Dieu est un soleil et un bouclier, L’Éternel donne la grâce et la gloire, il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l’intégrité. Éternel des armées ! Heureux l’homme qui se confie en toi ! (Psaumes 84.10-12)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s