Le radicalisme de la Parole de Dieu

psg 2010-06-01

Il vient un temps dans notre cheminement chrétien où nous devons prendre notre Bible dans nos mains et nous poser la question suivante:  Est-ce que ce livre représente réellement la vérité pour moi?

La question est cruciale car elle déterminera notre degré d’engagement dans le combat pour la vertu.  Si nous ne croyons pas que la Bible est la vérité, notre vie sera conforme à celle du monde.  Si nous croyons que la Bible contient une part de vérité mais que certains principes ne s’appliquent plus à « l’homme moderne », notre vie sera marquée par le compromis et la tiédeur.  Mais si par contre nous croyons que la Bible est la pure vérité, de la première à la dernière page, alors notre vie sera consumée par une passion et un zèle dévorants pour Dieu et son Royaume.

Personnellement, j’ai fait le troisième choix.  J’ai décidé de croire en la Parole de Dieu de la Genèse à l’Apocalypse.  J’ai décidé que s’il y avait des passages que je ne comprenais pas ou que ma raison ou ma sensibilité n’arrivaient pas à admettre, c’était moi qui devait m’ajuster et non Dieu.  Car j’ai compris un jour qu’il suffisait que je rejette un seul passage pour que l’incrédulité me gagne et me terrasse entièrement.  Car dès que nous supposons qu’une partie de la Bible n’est pas digne de confiance, Satan a la voie libre pour nous tenter et nous faire chuter, puisque notre fondation n’est plus assurée.  En effet, si un passage est trompeur, alors pourquoi pas deux?  Et si deux passages sont trompeurs, pourquoi pas trois?  Et pourquoi pas un chapitre, un livre… ou la Bible au complet?  Une fois que nous doutons de la Parole de Dieu, nous nous retrouvons dans la même position qu’Ève, à laquelle Satan a dit: « Dieu a-t-il réellement dit?» (Genèse 3.1) Et une fois le doute instauré, il n’y a plus qu’un pas à faire avant la chute.

Croire que la la Bible est la vérité révélée par Dieu est cependant une option risquée, et ce pour plusieurs raisons.

D’abord, la Parole de Dieu est un défi lancé à notre esprit « rationnel ».  Un homme avalé par un poisson, une mer séparée en deux par la puissance du Seigneur, des morts ressuscités, un Sauveur qui marche sur les eaux ou qui multiplie les pains, tout cela dérange notre conception de ce qui est possible et de ce qui ne l’est pas.  Mais si on y réfléchit, ces événements ne sont pas si phénoménaux en soi.  C’est simplement que nous ne les avons jamais observés.  Il y a pourtant des choses auxquelles nous croyons et qui relèvent du miracle.  Mais nous y croyons parce que nous pouvons l’observer: l’apparition d’un arc-en-ciel.  Le vol des oiseaux migrateurs.  La rotation des astres autour du soleil.  Et la liste s’étend à l’infini.  Notre monde est un miracle observable continuellement.  Mais nous sommes devenus blasés.  Comme nous le serions s’il était fréquent que des hommes marchent sur l’eau.

Mais ce qui rend la foi en la Parole de Dieu risquée est d’abord et avant tout ses implications sur notre vie.  Car les valeurs prônées par la Bible sont pour la plupart en contradiction directe avec les valeurs de ce monde.  Et puisque l’homme est une créature grégaire, en recherche constante d’approbation du prochain, il est rare de voir quelqu’un qui sort du troupeau et qui ose affronter l’avis populaire afin de soutenir la vérité révélée par Dieu.

Prenons un exemple qui nous concerne: celui de la sexualité humaine.  Interrogeons ce monde et ses maîtres et voyons ce qu’ils nous disent sur la moralité sexuelle:

« Le mariage est un rite optionnel.  Deux personnes peuvent parfaitement s’aimer et avoir de relations sexuelles sans être mariées.  Ce n’est pas un péché.»

« Les préférences sexuelles ne se discutent pas.  Si une personne a de l’attirance sexuelle pour une personne du même sexe, ça la regarde.  Il n’y a rien de mal là-dedans si c’est entre personnes consentantes.»

« Être un homme ou une femme est une question de choix personnel.  Ce n’est pas parce que nous sommes nés dans un corps d’homme que nous sommes nécessairement un homme.  Et ce n’est pas parce que nous sommes nés dans un corps de femme que nous sommes nécessairement une femme.»

« Les fantasmes sont quelque chose de tout à fait normal qui ajoute du piquant et de la variété à notre vie.  Notre esprit est notre jardin secret et nous y faisons ce que nous voulons.  Personne n’a le droit de nous dicter ce que nous devrions penser ou non.»

« Les plaisirs solitaires sont une activité saine, et même souhaitable.  Même les enfants s’y adonnent naturellement.  Il s’agit de l’apprentissage normal et de la découverte de notre corps.  De plus, nous avons tous des pulsions sexuelles et il est tout à fait normal et sain de libérer les tensions qu’elles génèrent.»

« La pornographie n’a rien de mal.  Elle peut même ajouter du piment à la vie sexuelle du couple.  Pourquoi ne pas regarder de la pornographie avant de passer à l’acte, question de faire monter le désir?   Il n’y a rien d’immoral là-dedans.»

« Au fond, tout comportement sexuel avec lequel nous sommes à l’aise est bon.  Que ce soit de l’échangisme, de l’homosexualité, voire même de la pédophilie… nous sommes maîtres de notre vie… nous déterminons ce qui est bien ou mal… l’Église n’a pas à décider pour nous.  Tant qu’il y a respect et consentement, nous avons carte blanche.»

N’entendons-nous pas ce genre d’arguments continuellement?

Maintenant, que dit la Parole de Dieu?  Elle dit que les relations sexuelles ont été prévues pour unir dans la plus parfaite intimité l’homme et la femme.  Elle dit que le corps est sacré, qu’il est le temple de Dieu, et que son intimité ne peut-être dévoilée qu’à l’époux ou l’épouse.  Elle dit que notre désir doit se porter uniquement vers la personne à qui nous avons consacré notre vie par les liens du mariage.  Elle dit que le seul fait de convoiter en esprit une personne à laquelle nous ne sommes pas mariés est un acte d’adultère.

Nous voyons rapidement le contraste.  Et nous voyons par le fait même le risque qu’implique une foi totale dans la Parole.  Car adhérer aux voies de Dieu, c’est se mettre le monde à dos.  C’est accepter de représenter une menace continuelle pour ceux qui vivent dans le péché.  Car même si nous déciderions de ne jamais parler de Dieu et de simplement vivre de sa Parole, le témoignage de notre vie serait une accusation pour la conscience des gens qui rejettent la vérité.

C’est pour cela que Jésus a dit quelque chose de grave qu’il ne faut jamais oublier: « vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom. » (Matthieu 24.9)

Décider de croire entièrement en Dieu et en sa Parole, c’est accepter le radicalisme de la sainteté et la séparation d’avec le monde.  C’est se tenir debout au milieu d’une génération qui a capitulé devant le système satanique actuel.

Dans les moments de tentation, il est important et utile de se demander ce en quoi nous croyons.  Sommes-nous dans le camp du Seigneur?  Sommes-nous prêts à faire le sacrifice de la pureté?  Ou sommes-nous enclins à admettre le compromis, à intégrer à notre réflexion des excuses et justifications à la mode?  Sommes-nous entièrement assurés de la valeur de la Parole de Dieu?  Ou sommes-nous incrédules et donc impuissants devant le Diable et ses arguments?

Croyons-nous vraiment en la Parole?  Croyons-nous vraiment en Dieu?  Croyons-nous vraiment aux principes que nous prêchons?  Si oui, levons-nous et luttons pour le radicalisme biblique.  Osons jeter à la poubelle les mensonges qui nous ont été enseignés dès notre tendre enfance, à travers la culture et les médias, et répondons à cet appel de Dieu:

Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. (Romains 12.1-2)

Amen et amen!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s