La crucifixion des pensées impures

psg 2010-09-29

Vous, pharisiens, vous nettoyez le dehors de la coupe et du plat, et à l’intérieur vous êtes pleins de rapine et de méchanceté. (Luc 11.39)

La vie en Dieu va au-delà de l’éthique et de la moralité.  Elle est d’abord un changement de coeur.  Trop de gens entrent dans l’Église dans le but de réformer leur vie et être de meilleures personnes, alors que Dieu désire plutôt mettre fin à notre vie et faire de nous une nouvelle personne.  Suivre Jésus, c’est le suivre dans sa mort et dans sa résurrection.  Et certainement, les fantasmes n’échappent pas à cette exigence.  Nous devons laisser sur la croix toute pensée qui s’élève au-dessus de la parfaite révélation de Dieu.

Mettons tout de suite cartes sur table.  Selon la Parole de Dieu, si nous vivons une vie de pureté sexuelle apparente (pas de pornographie, d’adultère et autres péchés sexuels apparents) mais que nous continuons de fantasmer et de convoiter une personne à laquelle nous ne sommes pas liés par le mariage, notre démarche n’est pas valable aux yeux de Dieu.  Et elle ne devrait donc rien valoir à nos propres yeux.  Car c’est Dieu qui établit le standard.

Rappelons-nous les paroles du Maître:

…quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle… (Matthieu 5.28)

Pourquoi une telle radicalité?  Parce que nous sommes avant tout spirituels… et c’est ce qui se passe dans notre coeur qui importe avant tout.  Qu’importe le caractère exemplaire de notre vie morale extérieure… si nous cultivons un imaginaire qui contredit nos comportements, nous sommes hypocrites comme les pharisiens.  Nous nettoyons soigneusement l’extérieur de la coupe mais nous négligeons le plus important: l’esprit, l’âme, les pensées, les sentiments.  Notre vie spirituelle est donc une contradiction continuelle.  Nous jouons les bonnes personnes, paraissons spirituels aux yeux des gens… mais nos pensées démontrent que nous chérissons le péché.  Voilà une position dans laquelle nous ne voulons pas nous retrouver.

Il est si facile pour nous de faire cette erreur.  Nous sommes attachés au monde visible à un point tel que nous croyons pouvoir réformer notre vie en modifiant simplement nos comportements extérieurs, alors que tout, tout, tout débute dans le coeur.  Et ce coeur ne peut être changé que par une consécration toujours plus profonde à Dieu.

Le problème est que nous sommes réticents à donner à Dieu le libre accès à notre coeur.  Nous sommes prêts à modifier certains comportements, à renoncer à bien des choses.  Nous sommes prêts à beaucoup de religiosité.  Mais lorsque vient le temps de Lui donner ce qui nous est le plus précieux et intime, nos pensées, nos coeurs… alors notre attitude change.  Nous ne sommes pas prêts à la vie spirituelle.  Et Dieu trouve en nous la même résistance qui se trouvait en Adam lorsqu’il décida que Dieu n’avait pas la pleine autorité sur lui.  Nous voulons garder notre petit jardin secret, notre petite parcelle de territoire sur laquelle nous demeurons maîtres et seigneurs, où nous décidons des lois.  Tout revient toujours à l’orgueil.  Et le monde veille soigneusement à ce que nous cultivions cet orgueil.  À peu près n’importe qui vous dira que vos pensées vous appartiennent, que vous avez le droit à vos petits secrets, que Dieu n’a pas à mettre son nez là-dedans.

Étrangement, lorsque nous renonçons aux fantasmes, nous réalisons bien vite que ce qui nous était si cher n’était finalement que peu de choses, comme tout ce que Satan promet, d’ailleurs.  Nous réalisons que nous pouvons très bien vivre sans fantasmer.  Les pensées sexuelles ne sont pas un besoin inné et impératif, comme le prétendent les grands penseurs de ce monde.  Nous ne risquons pas la névrose ou la dysfonction parce que nous décidons de prendre le contrôle de nos pensées.  Si les évolutionnistes se plaisent à considérer l’homme comme un animal et à voir les pulsions naturelles comme des dieux devant lesquels nous devons nous incliner sous peine de pécher contre la nature, soit!  Quant à nous chrétiens, nous sommes appelés à une vie surnaturelle et glorieuse.  Et cette vie débute par une pleine consécration au Père céleste.  C’est à lui que nous devons l’obéissance et non à cette enveloppe charnelle qui sera dévorée bientôt par les vers.

Les fantasmes déplaisent à l’Éternel car ils nient l’amour authentique.  Ils transforment des êtres destinés à la gloire éternelle en de vulgaires objets de satisfaction égoïste.  Nous ne pouvons convoiter une femme qui n’est pas la nôtre et l’aimer en même temps.  La convoitise est un désir de prendre.  L’amour est un désir de donner.

Oh, quelle joie et quelle liberté que de pouvoir rencontrer des femmes parées de beauté et de pouvoir discuter avec elles, m’intéresser à elles, sans les considérer comme des objets sexuels destinés à nourrir mes fantasmes!  .Je ne suis plus l’esclave de mes pensées car j’ai rejeté leur tyrannie et écrasé sous mes pieds les mensonges dont on m’avait gavés depuis ma tendre enfance.  Les femmes ne sont pas des objets mais des êtres humains, des chefs-doeuvre de la création que j’entoure de respect et d’affection spirituelle.  Elle ne sont pas là pour moi, pour mes besoins.  C’est moi qui suis là pour elles, comme je le suis pour tous.  Car nous sommes ici sur terre pour servir et aimer.

Les fantasmes sont les détritus d’une ancienne vie, des déchets sans valeur qui seront consumés avec le reste du monde à la fin des temps.  Vous avez peut-être commis l’erreur d’accorder de la valeur à ces pensées.  Vous avez peut-être cru aux psychologues et experts qui ont clamé votre droit et même votre besoin de fantasmer.  Si c’est le cas, le moment de la repentance est venu.  Le moment de la consécration de vos pensées à Dieu est arrivé.  Ce que Dieu désire, ce n’est pas une vie d’apparences mais une sincérité du coeur.  Le Saint d’Israël ne peut cohabiter avec l’impureté dans le sanctuaire de votre coeur.  Il exige un coeur pur, humble et soumis à sa volonté.  C’est dans un tel coeur qu’il peut s’établir et régner éternellement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s