Comment prier sans obtenir de résultats? (7 de 9: La prière de l’incrédule)

psg 2011-02-03

La prière de l’incrédule (prier sans croire que Dieu répondra)

Pour le chrétien, la foi est tout. C’est par la foi que nous sommes passés de la mort à la vie éternelle en Christ. Et c’est par la foi que nous verrons les promesses de Dieu se réaliser dans notre vie. Si nous allons à Dieu en prière tout en entretenant des doutes, nous ne mettons pas les chances de notre côté. Car la foi est le vecteur de la puissance surnaturelle de Dieu.

Lorsque nous nous adressons à Dieu, nous devrions garder à l’esprit deux questions très importantes:

– Croyons-nous que Dieu a le pouvoir d’exaucer notre prière?
– Croyons-nous que Dieu a le désir d’exaucer notre prière?

Si nous ne pouvons répondre oui à ces deux questions sans la moindre hésitation, il faut alors travailler notre foi car sinon, nous aurons toujours une vie de prière contre-productive. Nous irons toujours à Dieu avec l’arrière-pensée que Dieu ne pourra peut-être pas agir. Et puisque Dieu sonde les coeurs, il verra que nous le prions sans vraiment y croire. Et la Parole de Dieu est claire à ce sujet:

…celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre. Qu’un tel homme ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur (Jacques 1.6-7)

La question que vous vous posez peut-être maintenant est: Mais comment avoir la foi?

La foi n’a rien de mystique. Elle n’est pas accessible seulement à une élite. Elle n’est pas accordée à certains croyants et refusée à d’autres. Dieu l’a donné à chacun de ses enfants.  La foi est toutefois appelée à être développée par le renouvellement de notre intelligence.  Nous tous, qui sommes nés de nouveau, avons en nous le Dieu trois fois saint qui a créé les cieux et la terre.  Nous sommes le temple de l’esprit, les tabernacles vivants de Yahweh.  Les possibilités sont donc énormes.  Le pouvoir que nous abritons n’a aucune limite.  C’est pourquoi Jésus a dit que nous allions faire des oeuvres comme les siennes, et même de plus grandes.  Mais si notre intelligence n’est pas renouvelée, la puissance de Dieu ne nous est pas accessible. Par nos doutes, par notre manque de foi, nous nous retrouvons dans la même situation qu’un héritier qui aurait dans sa propre maison le coffre-fort dont il a hérité, contenant une fortune incalculable, mais dont il ne connaît pas la combinaison secrète. Cette fortune est bien à lui. Mais il n’y a pas accès.

La bonne nouvelle, c’est que le chrétien n’a pas à chercher la combinaison secrète car elle lui a déjà été révélée. Pour avoir accès aux promesses de Dieu, nous n’avons qu’à posséder la foi, et cette foi s’obtient très simplement:

(…) la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ. (Romains 10.17)

Le secret des gens de foi, c’est la Parole de Dieu. Car lorsque nous lisons et méditons sa parole, nous renouvelons notre intelligence et nous nous mettons à penser de plus en plus comme Dieu pense. Alors nos pensées, nos émotions, s’accordent progressivement à l’Esprit de Dieu en nous. Ainsi, la foi se développe peu à peu, comme un minuscule grain de moutarde. D’abord toute petite, mais un jour métamorphosée en une immense plante qui se multipliera.

La foi est un don de Dieu mais nous en sommes les intendants. Nous devons donc veiller à ce qu’elle grandisse en nous. Et remarquez ici que j’utilise intentionnellement la première personne du pluriel car je suis moi-même sujet au doute plus que tout autre. Sauf que je ne me contente pas de cette situation. J’ai peut-être été élevé par une mère qui doute de tout ce qu’elle ne peut voir mais je n’ai pas à accepter cet héritage.  Car j’ai reçu de Dieu un héritage beaucoup plus grand.  Et je suis prêt à tout mettre en oeuvre pour m’accaparer les trésors que Dieu a mis à ma disposition.  Non par appétit égoïste.  Non dans le but d’avoir une belle maison, une belle voiture et un gros compte de banque, car j’ai du mépris pour ce monde et ses promesses. Mais bien pour recevoir les trésors d’en-haut. Pour obtenir la sagesse, l’amour, la pureté, le courage et tous les fruits de l’Esprit en moi. Car ce n’est qu’ainsi que je pourrai vivre véritablement la vie chrétienne et que Dieu sera glorifié à travers moi. Car sans la foi, je vivrai toujours dans la défaite. Et ma vie sera une épine douloureuse dans le pied du Seigneur, plutôt qu’une perle à son diadème royal.

Si nous fermons l’oreille au vacarme de ce monde et aux mensonges de Satan qui infestent la pensée populaire, et que nous nous plongeons tout entiers dans la Parole de Dieu et demeurons dans sa sainte présence par une vie de prière active et une attitude de soumission et d’amour envers le Roi des rois, alors nous aurons une confiance grandissante en Dieu. Si par exemple nous demandons à Dieu d’être libérés du péché, nous serons en mesure de répondre affirmativement et sans doute aux deux questions mentionnés plus haut:

Nous saurons que Dieu a le pouvoir de le faire.  Peu importe les apparences et les probabilités , peu importe le risque d’être vaincus par le péché et de répéter les comportements dysfonctionnels de nos parents, nous saurons que Dieu est bien au-dessus de tout cela. Pour nous, il y a peut-être de gros et de petits problèmes. Et nous pensons que nos péchés récurrents et compulsifs font partie des gros problèmes, et qu’ils constituent un casse-tête pour Dieu.  Mais pour Dieu, il n’y a pas de gros problèmes.  Il n’y a qu’un seul univers dont il est le maître souverain et absolu, un univers dans lequel pas même un oiseau ne peut tomber au sol sans sa permission.  Un univers dont les lois physiques et spirituelles ont été instituées par Dieu lui-même. Un univers où il peut agir selon son bon vouloir, sans la moindre limitation, sans le moindre obstacle. Même Satan n’est qu’une ombre devant lui. Rien ne résiste à sa glorieuse puissance. Rien.

Nous saurons ensuite que Dieu a la volonté de le faire. Comme nous l’avons mentionné dans la première partie de cette série, la volonté de Dieu est que nous soyons affranchis du péché. Car Jésus est venu pour proclamer la liberté aux captifs. Dieu désire nous voir complètement et définitivement libres de TOUT ESCLAVAGE, que cet esclavage prenne la forme du sexe, de la nourriture, du jeu compulsif, du mensonge ou de toute autre idole voulant s’interposer entre Dieu et nous. Car ce n’est qu’en étant affranchis du pouvoir de Satan que nous pourrons entrer dans la joie de notre Maître. Les chrétiens qui croient qu’il est normal d’accepter Jésus dans leur vie puis de vivre comme les païens le font, esclaves de la chair, du monde et de Satan, ne comprennent rien à la puissance du Dieu qu’ils professent. Car Dieu a non seulement le pouvoir de nous pardonner nos péchés, mais il a aussi le pouvoir de nous affranchir de la domination du péché, de cette domination qui maintient l’homme dans un état misérable, qui le dépouille de ses habits princiers et qui le privent de la gloire du Dieu vivant.

C’est donc en nourrissant notre âme de la Parole de Dieu que nous verrons ces deux vérités pénétrer les profondeurs de notre âme: Dieu a le pouvoir de nous libérer. Et Dieu a le désir de le faire. Pour nous tous. Sans la moindre exception. Si vous en doutez, lisez encore et encore le premier chapitre de l’épître de Paul aux Éphésiens. Vous verrez que Dieu nous a prédestinés à la sainteté et à une vie glorieuse en Christ. Nous devons nous rappeler ces choses, à chaque fois que nous allons vers Dieu en prière, et garder une foi ferme dans ses promesses. Nous verrons alors nos prières être exaucées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s