Comment prier sans obtenir de résultats? (9 de 9: La prière du désespéré)

psg 2011-02-12

La prière du désespéré (prier seulement dans les moments de combat)

Lorsque survient la tentation, prier est le meilleur réflexe à développer, puisque notre victoire ne repose pas sur notre volonté, ni sur notre aptitude à argumenter avec Satan, mais sur la puissance et les promesses de Dieu. Le problème, bien souvent, est qu’au moment de la tentation, la dernière chose dont nous avons envie est de nous tourner vers Dieu. Si par exemple surgit en nous l’idée d’aller visionner des clips pornographiques sur Internet, notre chair peut s’embraser en un instant.  Si nous n’avons pas un long historique de pureté sexuelle, nos repères moraux peuvent facilement s’éclipser et toutes les conséquences désastreuses d’une éventuelle rechute ne semblent plus exister. Pourquoi en est-il ainsi?

95% d’entraînement, 5% de combat

J’ai vu à quelques reprises une excellente émission télévisée intitulée « Two weeks in hell » (Deux semaines en enfer). Cette émission suit les épreuves d’admission de jeunes hommes qui désirent faire partie des bérets verts, qui sont les forces spéciales de l’armée américaine.

Les Bérets verts sont essentiellement utilisés pour les missions ponctuelles d’infiltration derrière les lignes ennemies ; ils se sont particulièrement illustrés pendant la guerre du Viêt Nam avec leurs opérations de reconnaissance, de sabotage, de formation des villageois aux techniques de combat ou en évacuant des prisonniers de guerre. Au sein des forces spéciales (United States Special Operations Command), les Bérets verts sont considérés comme les plus « intellectuels » des soldats d’élite : ils sont rapides, précis et polyvalents, sont tous spécialisés dans plusieurs disciplines telles que les explosifs, les transmissions, l’ingénierie mécanique et électronique.

Ce qui m’a frappé (et inspiré) de cette émission, est l’intensité de l’entraînement de cette élite militaire. Pour pouvoir être admis au sein des bérets verts, ces hommes sont soumis à des épreuves extrêmes qui les poussent à aller au-delà de leurs capacités physiques et mentales normales. La peur, la douleur et la fatigue ne doivent jamais empêcher ces soldats d’obéir aux instructions données. La moindre défaillance conduit généralement au rejet de leur candidature. Et une fois admis, les bérets verts poursuivent un entraînement rigoureux qui leur permet d’être prêts à toute éventualité.  Jetez un oeil sur ce clip pour avoir un aperçu de l’intensité des épreuves d’admission:

C’est ici qu’une leçon importante nous est donnée: La guerre se gagne en-dehors du champ de bataille. L’ennemi est défait en temps de paix et non en temps de guerre. Car c’est l’entraînement qui déterminera la force de ces soldats au moment où les troupes seront déployées. Ce n’est pas au moment où ils seront au milieu des balles qui sifflent qu’ils pourront apprendre le combat, mais dans les moments de quiétude, lorsque aucun danger réel ne les guette. De la même façon, ce n’est pas dans les moments où notre chair semble embrasée par le feu de l’enfer que nous pourrons apprendre à prier et à obtenir la force de résister. C’est plutôt dans les moments de quiétude matinale, lorsque nous sommes à peine éveillés et que notre chair est au repos.

La prière pratiquée dès le lever du jour ou à d’autres moments paisibles de la journée est la véritable clé de la victoire. Il s’agit là de l’équivalent de l’entraînement des bérets verts. C’est dans la discipline quotidienne de la prière que nous acquérons la force de résister au mal. C’est dans une relation de proximité avec Dieu que nous serons préparés à toute éventualité. Si nous nous levons et débutons la journée sans aller puiser nos forces dans la prière, il est évident que nous aurons peu de chance de résister au diable. Car nous serons exactement comme le béret vert qui aurait été débarqué derrière les lignes ennemies sans le moindre entraînement. Cet homme aurait beau avoir toutes les meilleures intentions du monde et les meilleures aptitudes physiques et mentales imaginables, son manque d’entraînement le conduirait à la mort ou à l’emprisonnement. Car l’ennemi, lui, est entraîné.

Si vous croyez pouvoir commencer votre journée sans prière et espérez plus tard pouvoir défaire Satan en sortant à la dernière minute la carte de la prière, vous vous leurrez. Et votre expérience personnelle le prouve. Car lorsque votre ennemi ira vous trouver, il fera face à un homme qui vit selon la chair et non selon l’esprit. Il combattra un homme qui se repose sur ses propres forces et non sur les forces de Dieu. Il n’aura alors qu’à vous présenter un appât affriolant et vous serez pris au dépourvu. Et avant même que votre esprit n’essaie de se tourner vers Dieu pour obtenir du secours, vous serez déjà vendu au péché. Et vos tentatives de résistance ne feront que reporter à un peu plus tard la rechute, à moins d’une repentance sincère (mais improbable) qui brisera le cycle de la tentation dans lequel vous vous êtes déjà engagé.

Chers amis, si je n’avais qu’une connaissance à vous transmettre, ce serait celle-ci: Entretenez votre relation avec Dieu par la prière et la Parole de Dieu. C’est dans ces moments de quiétude, loin des feux ennemis, que vous obtiendrez la grâce de vaincre. C’est dans ces moments de solitude, à l’écart du vacarme de la journée, que vous recevrez du Chef des armées célestes l’entraînement qui vous assurera la victoire.

Ne cherchez pas de solutions instantanées et faciles que vous pourrez mettre à profit dans les moments intenses de combat. Tout ce qui a vraiment de la valeur ne s’obtient qu’au prix d’efforts sincères et d’une discipline quotidienne. Si votre vie spirituelle est relâchée, vous ne résisterez pas à la tentation. Satan est beaucoup plus rusé que vous. Il a des millénaires d’expériences. Il a fait tomber dans l’immoralité les plus grands hommes, y compris le roi David.  Croyez-vous avoir plus d’étoffe que le roi David, cet homme vaillant qui s’en prenait aux lions et aux ours à mains nues et qui a terrassé Goliath ainsi qu’un multitude d’armées? Croyez-vous que votre caractère vacillant puisse s’élever au-dessus de ce géant spirituel des temps anciens? J’ignore votre réponse, mais de mon côté, je sais que je ne peux me comparer à un tel homme.  Mais j’ai en moi le Dieu de victoire.  J’ai le Christ, qui a vaincu le monde.  Et si je suis en relation avec ce Dieu victorieux, je marcherai dans la victoire.  C’est pourquoi Jésus a dit que même si Jean le Baptise était le plus grand des prophètes ayant foulé cette terre, même « le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui. » (Luc 7.28) Pourquoi? Parce que lorsque nous ne faisons qu’un avec Christ, nous ne faisons qu’un avec celui qui a tout pouvoir et toute autorité. Lorsque nous sommes totalement consacrés à Christ et que nous entretenons notre relation avec lui, rien ni personne ne peut nous nuire.

Nous sommes plus que de simples hommes, nous sommes des enfants de Dieu. Selon Apocalypse 1.5-6, nous sommes rois et sacrificateurs. Nous n’avons donc pas à nous traîner péniblement sous le joug de l’ennemi. Nous devons prendre autorité et écraser l’ennemi. Nous devons prendre toutes les armes spirituelles que Dieu nous donne et vaincre pour le Royaume que nous représentons. Nous devons marcher dans la sainteté. Et que les tièdes crient au légalisme, qu’importe! Ils auront l’occasion de présenter leur évangile compromis devant le trône de Dieu au jour du jugement dernier. Quant à moi, je marcherai dans les voies de Dieu, sachant que j’ai en Lui la grâce de vaincre. Et cette grâce s’obtient et s’épanouit en nous par la prière.  Amen et amen!

psg 2011-02-12

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s