Convoitez-vous encore ce monde?

psg 2011-05-14

Ça vous est peut-être déjà arrivé. Alors que votre marche avec Dieu est longue et difficile, vous considérez la vie des pécheurs et éprouvez soudainement de l’envie envers certains hommes qui ne se soucient aucunement des lois de Dieu et à qui la vie semble pourtant sourire. Personnellement, j’ai souvent éprouvé ce genre de sentiments.  Je comparerais cela à se trouver hors de l’enceinte d’une grande ville fortifiée. Alors que vous contemplez les murs qui se dressent devant vous, vous entendez de la musique assourdissante de l’autre côté. Les gens rient et plaisantent, s’adonnent à différents jeux. Vous voyez entrer par la porte principale de pleins chargements d’aliments gras et d’alcool.  D’où vous êtes, vous ressentez les vibrations de cette fête. Vous pouvez imaginer les femmes séduisantes qui s’y trouvent, la « liberté » et le plaisir qui y règnent. Vous ressentez la désinvolture, l’orgueil de la vie, la gloire et l’ostension. Vous savez que tout cela contraste avec vos valeurs, mais ce lieu semble tout-à-coup si magnétique, porteur de mille et une promesses de plaisir et de satisfaction. Votre conscience vous avertit du danger de votre âme, mais du même coup vous vous sentez solitaire, mis à l’écart. Le silence vous pèse, vous avez l’impression de manquer le train, d’être le rabat-joie vieux jeux qui se rassasie de son étroitesse d’esprit tandis que tout le monde prend son pied et ne se soucie pas des valeurs morales qui vous sont si chères. Bref, vous aimeriez être à leur place.

Vous le savez, ce monde brille de mille éclats. Ses promesses n’ont pas de fin. Mais si vous avez été racheté par Christ, vous êtes saint. Vous êtes mis à part pour Dieu. Vous êtes en ce monde mais vous n’êtes pas de ce monde. Vous êtes un étranger, un voyageur sur cette terre. Vous êtes le représentant d’un royaume dont les valeurs et les principes fondamentaux sont complètement à l’opposé de ce que vous voyez ici. Mais pourquoi alors entretenir une telle convoitise? Pourquoi avoir le sentiment que ce monde peut vous offrir plus que ce que Dieu vous offre?

Le problème, c’est peut-être que vous avez toujours les yeux fixés sur la muraille. Vous êtes peut-être à l’extérieur de cette ville fortifiée où le plaisir est un dieu, mais votre regard ne s’en est toujours pas détourné. Si vous vous tournez vers Dieu, vous ferez  dos à Babylone et vous vous souviendrez des raisons qui vous ont poussées à vous dissocier de ce monde. Vous vous souviendrez que les promesses de ce monde ne sont rien, comparées aux promesses de Dieu.

Ne porte pas envie à l’homme violent, et ne choisis aucune de ses voies. Car l’Éternel a en horreur les hommes pervers, mais il est un ami pour les hommes droits; la malédiction de l’Éternel est dans la maison du méchant, mais il bénit la demeure des justes; il se moque des moqueurs, mais il fait grâce aux humbles; les sages hériteront la gloire, mais les insensés ont la honte en partage.  (Proverbes 3.31-35)

Ce proverbe a été écrit parce que nous serons tous un jour ou l’autre tentés d’envier le sort des insensés. Nos yeux sont hypnotisés par la gloire et l’éclat de cette vie. Nous considérons la vie des hommes pervers et ne voyons que l’apparence du bonheur. Nous portons envie à ceux qui ne se refusent rien car il semble que rien ne les arrête, que tout leur réussit. Leur vie semble tellement plus simple que la nôtre. Ne devrions-nous pas nous aussi se joindre à la fête? Devrions-nous larguer par-dessus bord tous nos principes qui nous tiennent à l’écart de ce qui semble être la « vraie vie »?

En vérité, tout n’est que poudre aux yeux. Un spectacle à grand déploiement destiné à ravir notre coeur. Dans les faits, les hommes pervers vivent sous le fil tranchant de la justice de Dieu. Leur Créateur les appelle jour après jour à la repentance. Leur conscience les accuse. Mais ils ferment leurs oreilles et leur coeur car ils se sont créés un royaume imaginaire dont ils sont les rois. Ils ne sont pas prêts à se convertir car ils ont trop à perdre. Ils se sont installés confortablement dans cette vie, se sont entourés de luxe et de gloire, comme si la vie sur terre allait être leur seule vie. Ils sont insensés. Ils ignorent ce qui les attend. Ils croient avoir le loisir d’établir leurs propres règles alors que c’est Dieu qui légifère. Et un jour, leur vie prendra fin abruptement. Savez-vous alors ce qui arrivera?

Ces hommes seront au pied du trône de Dieu. Et Dieu leur montrera la vanité de leur vie sur terre.  Ils réaliseront alors qu’ils ont échoué le test, qu’ils ont préféré le monde à leur Créateur. Ils feront alors face à la terrible et indescriptible colère de Dieu. La justice les frappera comme un glaive meurtrier. Leur esprit obscurci sera plongé dans un étang de feu et de souffre. Et toute leur prétention et leur orgueil seront anéantis par les tourments éternels.

Détournez vos regards de la muraille. Cessez de prêter attention à cette fête à laquelle on vous convie. Car cette fête est une fête mortuaire. Les cris de joie des insensés et des orgueilleux se transformeront tôt ou tard en hurlements sinistres, en pleurs et en grincements de dents. Jésus nous a avertis. Le Royaume de Cieux approche. Demeurez sobres et fixez vos yeux sur le Père. Car de lui seul vous obtiendrez la vie en abondance.

Maintenant, je ne considère plus avec envie les hommes pervers. Je ne souhaite pas être à leur place. Je n’ai pas le sentiment de manquer quelque chose. Au contraire, je verse des larmes pour eux. Je prie pour eux. Car leur destruction est imminente. Un destin tragique les attend. Alors qu’ils bombent le torse et qu’ils se vantent de leurs péchés, la colère de Dieu est en suspend au-dessus de leur tête.

Souvenez-vous du Dieu qui vous a appelé par votre nom. Tombez en amour avec lui et dites adieu une fois pour toutes à ce monde mensonger. Aimez Dieu de tout votre coeur et votre prochain comme vous-mêmes. Soyez saint et marchez dans la lumière glorieuse de l’Éternel.

AMEN!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s