Restaurer le couple et apprendre à aimer (7 de 9)

psg 2012-01-07

Honorer notre femme

Le péché a cette propriété de nous aveugler sur la valeur de Dieu et du prochain. Cela se manifeste de façon particulièrement flagrante dans le couple. Et puisque nous ne sommes pas conscients de la valeur de notre partenaire, la nécessité évangélique d’honorer notre femme est généralement le dernier de nos soucis… alors qu’il devrait s’agir d’une préoccupation constante.

Mais que signifie au juste honorer notre femme?

Le Larousse nous fournit un bon point de départ pour répondre à cette question. Il définit le verbe honorer comme suit:

  • « Marquer son respect, sa considération pour quelqu’un, (…) rendre hommage à ses qualités, à son mérite »
  • « Respecter quelque chose, le tenir en haute estime »
  • « Faire honneur à quelqu’un, à une collectivité, à un état, etc., contribuer à leur bonne réputation »

Cette seule définition représente une source d’inspiration en elle-même! Ne s’agit-il pas d’un programme extraordinaire pour restaurer le couple qui a été dévasté par l’impureté sexuelle? Si nous respectons notre femme, que nous lui témoignons notre considération et notre haute estime, si nous lui faisons honneur par une vie de sainteté, assurément de grandes transformation prendront place!

Le problème surgit cependant lorsque vient le temps de mettre ces choses en pratique. Nous pouvons tous convenir que ces principes sont louables. Mais peut-être ne trouvez-vous pas la motivation pour les appliquer.  Peut-être même que vous vous y objectez, puisque après tout, votre partenaire est loin d’être un ange. Alors pourquoi honorer une personne qui n’est pas toujours à la hauteur de vos attentes? Pourquoi déployer tant d’efforts pour considérer une personne qui a peut-être elle-même très peu de considération pour vous? Personnellement, j’ai la bénédiction énorme d’avoir une épouse qui a pardonné encore et encore mes bêtises du passé. Mais d’après les divers témoignages que j’ai lu et les courriels que j’ai reçu, certains couples demeurent marqués au fer rouge par l’impureté sexuelle de l’homme, si bien que l’amertume, le ressentiment et les reproches couvent sans cesse sous la surface. Et dans ces cas, il est difficile pour l’un comme pour l’autre de faire le premier pas, celui de l’humilité, et d’entreprendre le sauvetage d’une relation qui ne fait que générer cynisme et douleur.

Ce qu’il faut se rappeler sans cesse en tant que chef de famille, c’est qu’un leader a la responsabilité d’initier le changement. Si nous attendons que notre partenaire nous traite comme nous le désirons avant de faire les premiers pas, nous ne sommes pas des hommes mais des gamins. Nous boudons et tapons du pied, nous refusons de coopérer au plan de Dieu car nous estimons que l’autre ne mérite pas nos efforts. Cette attitude ne mène nulle part. Et elle représente une résistance ouverte à l’Esprit de Dieu en nous qui ne désire qu’une chose: faire grandir l’amour et les bénédictions au sein du couple.

L’ultime motif

La vie chrétienne implique d’être dirigé par les principes plutôt que par les émotions. Par la vérité plutôt que par nos caprices. Et une vérité fondamentale sur notre épouse est qu’elle est une créature de Dieu. De ce simple fait, nous lui devons respect et honneur. Nous avons devant nous la fille d’un roi. Et pas n’importe quel roi… mais le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs, le maître de l’univers. Cela confère à cette femme une noblesse et une dignité dont on ne saisit pas l’importance.

La princesse Kate et le prince William sont venus au Canada récemment. Imaginez qu’un homme de notre pays croise Kate sur la place publique et, ne sachant pas de qui il s’agit, il la bouscule au passage par accident puis se tourne vers elle pour l’invectiver. Il la tutoie, profère des grossièretés et se moque de son accoutrement. Puis soudain, un ami lui tapote l’épaule et lui révèle à voix basse de qui il s’agit. Cet homme ne se sentira-t-il pas confus? Aussi désintéressé ou même contestataire puisse-t-il être envers la visite royale, il ne pourra s’empêcher de réaliser la grosseur de sa bévue et l’image qu’il vient d’offrir au monde entier devant les caméras. Car le statut princier d’une personne commande un minimum de respect.

Cela étant dit, réalisons-nous sérieusement que la femme qui partage notre vie a un statut royal? Ne réalisons-nous pas que le sang de la plus haute noblesse de l’univers circule dans ses veines? Et ne sommes-nous pas conscients que Jésus Christ a livré sa vie sur la croix pour cette magnifique et unique créature de Dieu? Pourtant, nous avons agis envers elle comme ce pauvre ignorant dont nous avons parlé plus haut. Nous avons brusqué et insulté la descendance royale en nous adonnant à la pornographie, au clavardage sexuel ou à des myriades d’autres viles activités qui ont porté atteinte à l’honneur de cette enfant de Dieu. Nous avons agit avec moins de respect que nous l’aurions fait avec une quelconque. Et qui plus est, nous avons fait tout cela devant les yeux du Père et devant les anges!

La première étape pour honorer notre femme convenablement est donc de prendre conscience de son caractère honorable. Et cela n’a rien à voir avec ce qu’elle fait ou avec son attitude envers vous. Elle est honorable de pas sa nature-même. Vous devez donc l’aimer et la chérir en conséquence. Vous devez lui témoigner le respect et les soins que l’on réserve aux personnes qu’on admire le plus. Ainsi vous honorez non seulement votre femme mais également le Père qui est dans les cieux.

Considérez toutes les fois où vous avez menti à celle qui avait placé sa confiance en vous. Pensez à toutes ces fois où vous avez été racoleur avec d’autres femmes, où vous avez tenu des conversations inappropriées, où vous avez admiré le corps d’autres femmes dans la rue ou sur Internet. Pendant ce temps, votre vraie partenaire, celle que Dieu vous a destiné, a été déshonorée. L’homme qui devait la faire étinceler comme une perle de grand prix n’a su que la couvrir de honte et de boue. Vous avez failli à la tâche.

Si vous ne vous êtes pas repenti de cette folie, faites-le maintenant. Et désormais, à chaque fois que vous vous lèverez le matin, contemplez le visage de cette femme qui partage votre vie, rappelez-vous les sentiments qui vous ont poussés vers elle dans vos débuts, puis prenez conscience de son statut royal. Réalisez que vous avez pour missions de couvrir d’honneur cette enfant de Dieu, qu’elle vous a été confiée et non donnée. Elle appartient à Dieu. Et malheur à vous et à moi si nous oublions cette vérité!

Honorons notre femme. Rachetons le temps perdu et guérissons les blessures passées. Appliquons-nous chaque jour à réserver un traitement royal d’amour, de respect, de douceur et de patience pour celle qui nous est liée. Pour que notre couple puisse être élevé par la grâce du Seigneur et pour que Dieu puisse en être glorifié! Amen!!!

Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible.

C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. Car jamais personne n’a haï sa propre chair; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Église, parce que nous sommes membres de son corps. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Christ et à l’Église. Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même, et que la femme respecte son mari. (Éphésiens 5.25-33)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s