Restaurer le couple et apprendre à aimer (8 de 9)

psg 2012-01-08Protéger notre femme

La plupart d’entre nous n’aurons jamais à défendre physiquement notre femme contre un agresseur. Si la situation survenait cependant, il va de soi que notre rôle serait d’engager le combat.  Jésus nous a demandé de tendre la joue gauche si on nous frappe sur la joue droite. Mais cela ne signifie pas qu’en cas d’assaut contre notre bien-aimée, nous n’aurions qu’à croiser les bras et à exercer la non-violence biblique! Au contraire, notre rôle serait alors de se battre pour la justice. C’est d’ailleurs ce que nous sommes appelés à faire lorsque nous sommes témoins que le faible est menacé ou persécuté. Nous ne devons jamais justifier notre inaction sous le couvert de beaux principes évangéliques. Nous devons parfois intervenir de façon énergique et même violente pour protéger le prochain. Le même principe s’applique à la guerre. Nul de nous n’est en faveur de la guerre. Mais si un désaxé comme Hitler s’en prend à un pays en paix, ce pays doit se défendre et les pays voisins doivent intervenir s’ils en ont l’opportunité. L’indifférence envers l’oppression est un péché d’omission.

Si nous vivons dans un pays où règne la paix et où les menaces physiques sont rarissimes, il n’en demeure pas moins que notre épouse n’est pas à l’abri du danger. En fait, elle est à tout moment dans la mire de l’ennemi. Cet ennemi est de nature spirituelle. Il s’agit, comme vous l’aurez deviné, de Satan.

En tant que chef de famille, nous avons la responsabilité de protéger notre femme de Satan. De quelle façon? D’abord en comprenant sous quels angles ce dernier est susceptible d’attaquer. Voici donc les trois sphères dans lesquelles Satan attaque votre bien-aimée :

Physiquement : L’ennemi peut tenter de détruire votre femme en utilisant la maladie ou en favorisant un accident. Il est important de comprendre que la maladie ne vient pas directement de Dieu mais de l’ennemi.  Lorsqu’un enfant vient au monde avec une déformation ou une maladie grave, ce n’est pas Dieu qui fait souffrir un être innocent pour donner une leçon à ses parents. La maladie est le résultat de la chute originelle.  Elle est le salaire du péché.  Et parfois, elle est l’oeuvre du diable qui veut assouvir sa soif de destruction. De la même façon, si votre femme est frappée par des douleurs, une infection, une maladie chronique ou une tumeur, il peut s’agir de l’oeuvre d’un esprit démoniaque qui s’en prend à elle pour tenter de lui ravir sa paix, pour la rendre inefficace, pour la tourmenter ou même pour lui faire douter de Dieu. Notre rôle ici est donc d’être le protecteur spirituel de notre épouse. Nous devons protéger notre femme par la prière d’intercession et apprendre à repousser la maladie par la puissance et l’autorité de Jésus lorsqu’elle frappe notre partenaire de vie. Pour ce faire, nous devons étudier la Parole de Dieu, développer notre foi et suivre les pas de Jésus, qui a offert de grandes promesses pour ceux qui allaient imposer les mains en son nom (Marc 16.17-18).

Émotionnellement : L’ennemi tentera de détruire votre femme en utilisant différentes formes d’oppressions et de suggestions : dépression, auto-dépréciation, culpabilité et condamnation, ressentiment, colère, vengeance, découragement, etc. Votre femme a naturellement la responsabilité de combattre les suggestions de l’ennemi. Mais parce que vous êtes le leader et le protecteur de la famille, et parce que vous ne faites qu’une seul chair avec votre douce moitié, Dieu s’attend à ce que vous fortifiez votre épouse de différentes façon :

  • En priant pour elle et avec elle;
  • En l’édifiant par des paroles d’amour, d’encouragement, de valorisation;
  • En témoignant d’une vie de sainteté et de consécration à Dieu;
  • En étant à l’écoute de ses besoins, désirs et aspirations et en participant à sa vie de façon active, passionnée et sacrificielle.

Spirituellement : L’ultime but de Satan est de séparer les gens de Dieu pour l’éternité. C’est le projet qu’il a pour vous et c’est le projet qu’il a pour votre épouse et vos enfants. Et il y travaille jour et nuit. Vous devez donc être à l’affût des attaques ennemies envers la foi de votre femme et sa relation avec Dieu. Si vous remarquez que la vie spirituelle de votre femme se refroidit, qu’elle fait de plus en plus de compromis avec ce monde, qu’elle passe moins de temps avec Dieu dans la prière et avec sa Parole, que sa foi fait place au doute ou même au désespoir, il est temps d’intercéder auprès de Dieu et d’examiner votre propre vie afin de vous assurer que vous offrez un modèle inspirant dans ce domaine.

Maintenant, prenez bien conscience de ceci : Si vous demeurez esclave de Satan par le biais de l’impureté sexuelle, vous ne pourrez évidemment pas protéger votre femme. Au contraire, vous serez l’instrument de l’ennemi à tous les niveaux :

  • Au niveau physique et émotionnel car vous soumettrez votre épouse au stress d’une vie chaotique et émotionnellement malsaine.  Et si elle est affligée d’une maladie, votre foi vacillante ne vous permettra probablement pas d’intercéder en prière et de lui imposer les mains avec confiance;
  • Au niveau spirituel car non seulement vous n’exercerez aucun leadership spirituel, mais en plus vos comportements ouvriront l’accès aux esprits impurs, surtout si vous consommez de la pornographie sous votre toit. Vous marchez ainsi main dans la main avec l’ennemi afin de l’aider à accomplir sa volonté dans votre propre foyer.  Cette situation est on ne peut plus alarmante car vous êtes peut-être en voie d’être plongé en enfer pour l’éternité et d’entraîner d’autres personnes avec vous. Tout ceci n’est pas un jeu. Tout ceci est un test. Un choix décisif et vital :

J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l’Éternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui. (Deutéronome 30.19-20)

Je n’aime pas faire référence à l’enfer ou à la damnation. Ma personnalité, au départ, n’est pas portée aux menaces spirituelles. Mais la perdition éternelle est une réalité et Jésus a lancé des avertissements sérieux et fréquents sur le sujet. En fait, personne n’a autant parlé de l’enfer dans la Bible que le Christ lui-même. Alors si quelqu’un, même un pasteur ou un prêtre, vous a assuré que vous iriez au ciel peu importe ce que vous faites, ne misez pas sur cela. Cet évangile édulcoré peut vous rassurer mais n’est pas conforme à la vérité directe et sans compromis exprimée de la bouche-même de Dieu. Notez que dans le passage suivant, Jésus ne livre pas un conte fantaisiste destiné à divertir la foule. Il décrit sans ambages ce qui arrivera véritablement à des millions de chrétiens qui croient être sauvés alors que le péché est leur mode de vie :

Quand le maître de la maison se sera levé et aura fermé la porte, et que vous, étant dehors, vous commencerez à frapper à la porte, en disant : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous ! il vous répondra : Je ne sais d’où vous êtes. Alors vous vous mettrez à dire : Nous avons mangé et bu devant toi, et tu as enseigné dans nos rues. Et il répondra : Je vous le dis, je ne sais d’où vous êtes ; retirez-vous de moi, vous tous, ouvriers d’iniquité. C’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes, dans le royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors. (Luc 13.25-28)

N’utilisez pas ces paroles pour vous condamner d’avantage et vous apitoyer sur votre condition. Prenez plutôt les armes du combat, demandez à Dieu son pardon et devenez par sa grâce l’homme que vous êtes appelé à être. Chaque seconde est un moment de grâce. Dieu est fidèle et juste pour vous pardonner vos iniquités. Mais vous devez sortir de la torpeur et accepter enfin le rôle que Dieu vous a donné au sein de la famille. Ne soyez donc plus l’ennemi de vos proches, mais leur protecteur, revêtu de la puissance du Très-Haut!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s