Satan, péché et esclavage (2 de 3)

Nous avons vu que Satan habite cette terre et qu’il en est le prince.  L’homme se soumet volontiers à son règne car ce que Satan offre est la gratification de toutes ses pulsions charnelles.  Certes, l’homme ne pense pas vouer un culte au diable ou à des démons car il ne croit même pas que de telles choses puissent exister.  Il croit agir de son propre gré.  Et c’est là que réside l’arme la plus redoutable de l’ennemi:  Il amène l’homme à croire que ce monde se limite à ce que ses cinq sens et son esprit logique peuvent appréhender.  Il l’amène à croire que nous vivons dans un système fermé, purement mécanique, né du hasard et sans destinée.  Il l’amène à rejeter l’existence de Dieu et du diable, des anges et des démons, du ciel et de l’enfer.  Ainsi, l’homme perd tout référence absolue, tout discernement du bien et du mal, et il se met à établir sa propre moralité, fondée sur une nature égoïste, marquée par le péché, tendant vers la destruction et l’annihilation. C’est alors qu’il devient sans le savoir un fils de la perdition, un serviteur de Satan.

L’homme naturel, qui ne connaît pas Christ, niera tout en bloc.  Car il croit être une entité indépendante.  Il croit que lorsqu’une pensée lui vient, cette pensée ne peut être autre chose que le produit de sa propre intelligence, de ses mécanismes cérébraux.  Il croit que cette pensée vient du néant, qu’elle apparaît spontanément dans sa petite tête et qu’il s’agit de sa propre création.  Ça peut être le cas.  Mais ça peut aussi ne pas l’être.  Car l’homme est relié à la fois au monde physique et au monde spirituel et il est en communication continuelle avec cet environnement.  Son corps fait partie de l’écosystème naturel et communique avec lui par ses sens.  Et son esprit fait partie de l’écosystème surnaturel où se trouve non seulement Dieu mais aussi les anges et les démons.  Ses pensée résulteront donc fréquemment de ce contact inconscient avec son environnement.  La science a démontré qu’il était possible de générer des pensées en travaillant de façon subliminale et subconsciente.  Et c’est ce que la publicité exploite allègrement.  L’homme croit ainsi qu’il fait un choix qui vient de lui-même, alors que ce choix est issu d’une manipulation extérieure.  Cette vulnérabilité vient du fait qu’il n’est pas sur ses gardes car il ne croit pas être l’objet d’un mécanisme manipulatoire.  De la même façon, Satan et les démons induisent facilement et couramment des pensées au niveau subconscient parce que l’homme n’est pas sur ses gardes.

En travaillent chaque homme individuellement en fonction des mêmes motifs meurtriers, Satan arrive à créer une ambiance, un état d’esprit généralisé qui se traduit par le rejet des lois de l’Éternel et un appétit toujours grandissant pour le péché.   Cela mène au portrait saisissant d’actualité, que Paul fit à Timothée:

Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu…  (2 Timothée 3.1-4)

Si nous prenons chaque élément cité par Paul, nous pouvons convenir qu’ils ont existé depuis la nuit des temps.  La deuxième génération humaine fut déjà témoin de la jalousie et du meurtre, avec l’assassinat d’Abel.  Mais nous pouvons discerner que la situation dégénère depuis quelques décennies.  Même si on nous sert de temps à autres quelques statistiques encourageantes qui semblent indiquer que certaines formes de péchés perdent du terrain dans un lieu et une période donnée, il reste que le tableau global est des plus sombres.   Au moment où  vous lisez ces lignes, des millions de gens songent à s’enlever la vie et des centaines de milliers d’entre eux le feront.  Des millions d’enfants sont enfermés dans des chambres clauses et violés par de riches touristes qui pratiquent sur eux les gestes les plus abominables.  Des millions d’enfants meurent de faim et de soif, tandis que d’autres vivent dans le luxe le plus outrageant sans même avoir la moindre pensée pour cette misère humaine.  Des millions d’hommes battent leurs femmes et enfants, des millions d’autres se détruisent par l’alcool, la drogue, le jeu ou la pornographie, des millions sombrent dans la maladie mentale, des millions sont victimes d’intimidation, d’agression, de terrorisme, de carnages sanglants.  La liste s’étend presque à l’infini.  Et elle exprime la dégradation de la vie humaine résultant du rejet de Dieu.  Et cette dégradation conduit ultimement à la mort, car c’est là le fruit du péché.  Et c’est dans cette voie que Satan pousse l’homme avec toutes les énergies possibles.

Ne vous méprenez surtout pas.  Jésus a dit de Satan qu’il a été “meurtrier dès le commencement”  (Jean 8.44)  Son objectif est notre mort physique et spirituelle.  Il ne sera satisfait que s’il vous voit agoniser, mourir et aller en enfer.  Ce désir est consumant, absolu et vise tous les hommes, qu’ils soient ses opposants ou ses suppôts.  Le diable n’est donc pas seulement un petit diablotin, un farceur qui aime taquiner et pousser à la désobéissance, un peu comme une mauvaise fréquentation que nous aurions pu avoir à l’école.  Il est un ange des ténèbres voué à notre perte.  Et si ce n’était de la grâce de Dieu, il y a longtemps que Satan vous aurait anéanti.  En fait, si ce n’était de la grâce de Dieu, vous ne seriez même pas né car l’humanité aurait été éclipsée il y a bien longtemps à cause de la fureur de Satan.  C’est pourquoi Paul a émis cette mise en garde:

Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.  (1 Pierre 5.8)

Ainsi, Satan ne veut pas notre bien mais cherche à nous tuer et nous dévorer.  Maintenant, que nous prescrit Paul face à cette haine meurtrière?  Être sobre et veiller.  Un conseil d’une énorme justesse…

Le mode d’opération de Satan

La raison de cette prescription biblique vient du fait que Satan n’attaque que très rarement de face, de manière à se faire voir.  Il rôde comme un lion.  En silence, derrière les herbes.  Créant un sentiment de paix et de sécurité.  Puis au moment opportun, il saute à la gorge de sa victime et lui enlève la vie.

Une autre image utile est celle du pêcheur.  Satan utilise des leurres afin de tromper.  En fait, il utilise ce monde comme point de contact.   Lorsqu’un poisson nage dans l’eau et fait face à un magnifique ver bien dodu qui s’agite devant lui, il ne voit pas le pêcheur qui a placé ce ver sur son chemin.  Il ne voit qu’un bon repas.  Mais lorsqu’il ouvre la bouche et mord à l’appât, le pécheur ressent la vibration et donne un violent coup de ligne qui enfonce l’hameçon dans la chair du poisson et le remonte à la surface, où il s’asphyxiera lentement ou sera tué sur le champ, à moins qu’il n’arrive à se débattre suffisamment pour échappe à son prédateur.  C’est ce principe qu’utilise Satan.  Il ne se présente pas devant vous.  Il vous présente un plaisir.  Dans l’Éden, c’était un fruit dans un arbre.  Pour vous, ce sera peut-être une photo pornographique sur laquelle vous êtes tombé par hasard, une substance illicite qui vous est offerte à une fête ou un gain d’argent malhonnête.  À ce moment, le sens du danger peut s’éveiller en vous.  Et si votre conscience n’est pas totalement endormie, vous saurez que Dieu a émit des avertissements sur le danger du péché.  Mais Satan intervient alors de la même façon que dans l’Éden.  Il dit le contraire de ce que Dieu a dit: « Il n’y aura pas de conséquences fâcheuses.  Tu ne mourras pas. »

Les choses se déroulent selon ce que la Bible explique:

… chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise.  Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché; et le péché, étant consommé, produit la mort.  (Jacques 1.14-15)

La convoitise est donc notre point faible.  C’est par elle que Satan nous amorce avec ses leurres.  Et ces leurres sont habituellement choisis parmi le coffre de pêche que ce monde lui offre.  Ce sont les plaisirs de la vie.  Ce sont toute les choses, toutes les promesses de ce monde, toutes les prétentions de ce système qui exclu Dieu de l’équation et qui vous promet liberté et plaisir.  C’est à la lumière de cette vérité que l’apôtre Jean a écrit ces paroles radicales qui ne sont pas souvent enseignées dans nos églises:

N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. (1 Jean 2.15-16)

Est-ce à dire que nous devons tomber dans l’hystérie et croire que tous les plaisirs sont péché?  Non, En fait, la majorité des choses dont nous pouvons jouir sur cette terre sont permises par Dieu.  Le plaisir a été créé par Dieu.  Il en a les droits d’auteur.  Ce n’est ni nous ni Satan qui avons créés le plaisir pour être ensuite embêtés par un Dieu casse-pied qui s’amuse à nous imposer la morosité et l’ascétisme.  Dans les faits, c’est Dieu qui a créé le plaisir pour l’offrir à l’homme comme une bénédiction.  Le principe n’est donc pas de rejeter en bloc tous les plaisirs mais de discerner si un plaisir nous est offert par Dieu ou par l’ennemi.  Car le plaisir offert par Dieu sera source de joie et d’action de grâces.  Mais le plaisir offert par l’ennemi cachera une hameçon qui s’enfoncera en nous, nous tirera de notre milieu spirituel, et nous jettera dans un environnement charnel et hostile où nous agoniserons.

La prescription de l’apôtre Paul nous permet donc d’instaurer une vision juste et équilibrée de ce monde et de notre relation avec ce dernier.   Il faut demeurer sobre et veiller.  La sobriété signifie que nous ne nous jetons pas sur tous les plaisirs de ce monde comme de pauvres insensés.  Veiller signifie que nous demeurons alertes spirituellement, que nous prions régulièrement afin de déjouer les ruses de l’ennemi.  Le prochain article détaillera cette façon de marcher dans les voies de Dieu avec sagesse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s