10 moyens pour marcher selon l’Esprit et faire mourir les désirs de la chair (1 de 10)

psg 2013-06-06

Tel que discuté lors de l’article précédent, je dresserai ici une liste de disciplines et de moyens visant à favoriser la vie selon l’esprit. Évidemment, il ne s’agit pas de prescriptions ou de commandements, mais simplement de suggestions inspirées des Écritures et de mon expérience personnelle.

Notre sanctification, nous l’avons souvent dit, n’est pas fondée sur nos efforts humains. Toutefois, notre vie chrétienne ne se résume pas à rester les bras croisés et à attendre que la grâce de Dieu nous transforme comme par magie. Nous avons un rôle à jouer. Et même une lutte à mener. C’est pourquoi l’apôtre Paul parle du bon combat de la foi et qu’il compare la vie chrétienne à une course olympique. Mais cette lutte n’est pas orientée directement contre notre nature charnelle. Il ne s’agit pas d’un combat à arrachée, d’un combat extrême entre notre volonté et nos pulsions. Nous savons que ce type de combat nous fait toujours mordre la poussière au bout de quelques rounds. Notre lutte consiste plutôt à protéger jalousement notre relation avec Dieu et à rejeter tout ce qui interfère avec cette relation. Notre lutte vise à ce que notre conscience se détache et s’éloigne du territoire de l’ennemi, qui est la chair, et s’attache au Royaume de Dieu qui est en nous. C’est en ce lieu intime de notre être, où Dieu a établi sa royauté, que nous trouvons la force de vaincre. C’est en ce lieu que nous expérimentons la vie de l’Esprit. Voici donc 10 suggestions pour y parvenir:

1- Débutez chaque journée par la prière

Chaque journée implique un combat pour notre âme dans les lieux célestes.  D’un côté, l’Éternel des armées, avec ses myriades d’anges et archanges. Et de l’autre côté, Satan et ses hordes de démons.  Évidemment, l’issue du combat est jouée à l’avance au ciel car aucune créature, même Satan, ne peut rivaliser avec le Créateur.  Lorsque Satan n’a eu que l’idée de s’élever au-dessus du trône de Dieu, Dieu n’a eu qu’à prononcer une seule parole de malédiction et Satan et ses anges ont aussitôt été précipités sur terre. Ils n’ont pu opposer aucune résistance car le peu de pouvoir qu’ils ont est absolument insignifiant face à la colère ardente de notre Dieu (contrairement aux croyances de certains, qui s’imaginent qu’un jour Satan triomphera de Dieu, ce qui est d’une naïveté déconcertante).

Malgré ce rapport de force qui fait de Satan un menu fretin face à un Dieu glorieux, nous serons entraînés dans ses voies tortueuses si nous ne nous plaçons pas dès le début de la journée sous la protection de notre Chef. En effet, vous n’êtes pas sans savoir que le monde dans lequel vous habitez, et dont vous ne faites pas partie, est vendu au diable. Si donc vous vous lancez dans votre routine quotidienne sans prier, vous serez exposé tout au long de la journée à une culture qui s’oppose à la sagesse de Dieu ou qui est tout simplement axée sur une pensée humaine. Vous ouvrirez la télé et entendrez des mauvaises nouvelles économiques ou des blagues de mauvais goût. Vous ouvrirez votre courrier pour vous rendre compte que votre facture d’électricité dépasse ce que vous aviez budgété. Vous vous rendrez au travail et serez exposé au stress ou à des relations conflictuelles. Ou bien vous vous mêlerez à des discussions inappropriées. Vous reviendrez peut-être à la maison en entendant à la radio de la musique du monde. Vous recevrez l’appel d’une amie qui vous déballe tout son sac concernant ses problèmes personnels. Au bout du compte, votre nature humaine aura été placée sous pression, sollicitée, tentée et stimulée pendant des heures et des heures. Quand viendra le moment de prier le soir (si toutefois vous avez encore envie de prier), votre conscience sera profondément ancrée dans la chair, ses convoitises, ses inquiétudes, ses passions et ses caprices. Vous serez dans des dispositions charnelles et superficielles. Il vous sera donc beaucoup plus difficile d’établir un lien d’intimité avec Dieu. Vos pensées seront trop agitées pour que vous puissiez vous abandonner dans les bras de votre Père. Votre seule envie sera probablement de regarder la télé, aller sur Facebook, vous divertir et relaxer. Et éventuellement dériver vers le péché.

Par contre, si vous prenez le temps de communier avec Dieu avant même de débuter votre journée, vous ancrerez votre conscience à un tout autre niveau. Avant d’être assailli par les problèmes quotidiens et les tentations du monde, vous permettrez à Dieu de fortifier votre esprit, d’affermir vos intentions et d’aiguiser votre discernement et votre intelligence.  Ainsi, lorsque vous sortirez de votre lieu de prière, vous affronterez probablement les mêmes réalités du quotidien, mais en opérant à partir de l’esprit plutôt que de la chair. Le défi de la journée sera alors de GARDER le contact avec Dieu, plutôt que de tenter de l’ÉTABLIR, ce qui vous rendra la tâche beaucoup plus facile.

Si vous en êtes aux débuts de votre discipline de prière matinale, vous aurez d’abord de la difficulté à maintenir ce contact avec Dieu tout au long de la journée. Et l’ennemi le sait très bien et s’organisera pour vous piéger et vous ramener au niveau de la chair. C’est tout à fait normal car c’est le seul territoire où il peut vous vaincre. Il tentera donc de générer des conflits, des inquiétudes ou quoi que ce soit qui puisse vous faire réagir humainement et tomber dans le pécher, pour ensuite vous condamner et vous convaincre que vous n’êtes pas digne de Dieu. Son but est de vous décourager et vous amener à croire que Dieu s’est désintéressé de vous et vous a tourné le dos. Et puisque vos émotions et impressions sembleront confirmer que Dieu n’est plus présent, vous serez peut-être tenté de mordre à l’hameçon. Et qui risque alors de se présenter pour vous offrir réconfort et soulagement? L’idole du plaisir.

C’est à ce moment que la connaissance de la Parole est importante. Car nous savons grâce aux Évangiles que Dieu n’est pas loin de nous, comme dans l’Ancien Testament. Le sacrifice de Jésus sur la croix a permis à Dieu d’établir sa demeure en nous. Et une fois qu’il y est établit, il y demeure et rien ne peut nous séparer de lui. Nos manquements et nos péchés ne le font donc pas fuir. Ils ne font que nous faire perdre momentanément le sentiment de sa présence. La seule réponse valable est alors de nous repentir et de revenir à lui sans hésiter, sachant qu’il est fidèle et juste pour nous purifier de toute iniquité. Le fait de se sentir loin de Dieu n’est qu’une impression subjective, alors que la vérité objective, révélée par la Bible, atteste que Dieu est toujours en nous et nous aime sans jamais faillir. Il faut donc marcher non selon nos sentiments et émotions, mais selon notre foi en la Parole de Dieu.

Dans le prochain article, nous verrons le deuxième point, qui est de prier en tout temps.

2 réflexions sur “10 moyens pour marcher selon l’Esprit et faire mourir les désirs de la chair (1 de 10)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s