10 moyens pour marcher selon l’Esprit et faire mourir les désirs de la chair (2 de 10)

psg 2013-06-12

2- Priez en tout temps

La plupart d’entre nous n’avons pas grandi dans un environnement qui reflète l’existence et la présence de Dieu. Nous sommes dans un monde matériel et matérialiste qui admet parfois qu’un Dieu puisse exister, mais qui n’articule définitivement pas son mode de vie en fonction de ce Dieu. La famille, le travail, la société et ses lois, la culture, le divertissement, tout est imprégné de la notion d’un monde issu de l’évolution, régit par des lois purement mécaniques, et dépourvu de sens absolu, de transcendance, de divinité, de justice et de jugement.

Lorsque nous donnons notre vie à Christ, nous demeurons en ce monde mais devons alors composer avec deux réalités parallèles. D’une part, nous avons établi une relation intime et personnelle avec Christ et savons donc que Dieu existe, mais d’une autre part nous sommes continuellement exposés à un monde déchu qui rejette souvent l’idée-même de Dieu. Particulièrement du Dieu qui s’est révélé sur terre en la personne de Jésus Christ. Cette situation représente pour nous une menace continuelle qui exige de la vigilance.

Dans les Évangiles, nous retrouvons à quatre reprises ces paroles de Jésus: « Veillez et priez » (Matthieu 26.41, Marc 13.33, Marc 14.38, Luc 21.36). Cette exhortation nous pousse à aller plus loin que ce qui est vécu chez la majorité des chrétiens. Veiller indique qu’il ne nous suffit pas d’aller à l’église le dimanche, ni même de prier chaque matin ou d’aller à des soirées de prières à l’église ou chez des amis le mercredi soir. Veiller implique une vigilance de tous les instants. Comme le ferait un garde de sécurité. La raison est simple: le diable ne dort ni ne se repose jamais. Si donc vous prenez un bon temps avec Dieu au début de la journée mais que par la suite vous éteignez l’interrupteur spirituel et passez le reste de la journée sans avoir d’égards pour le Dieu qui vous habite, vous courez un grand danger. Et en plus, vous manquez quelque chose d’extraordinaire, qui est de marcher avec Jésus tout au long du jour, une expérience unique qui est réservée aux enfants de Dieu.

Dans Éphésiens 6.18, Paul appelle les croyants à prier en tout temps:

Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints.

Encore une fois, nous voyons par ce verset que la vie spirituelle du chrétien n’est pas une vie à temps partiel. Notre contact conscient avec Dieu ne peut être compartimenté, limité à une plage horaire de la journée. Elle doit imprégner complètement notre conscience. Nous devons cultiver la présence de Dieu et faire déborder notre vie spirituelle sur la totalité des activités de la journée:

Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu. (1 Corinthiens 10.31)

Ce mode de vie n’est pas naturel pour aucun d’entre nous. Moi le premier, je suis souvent épaté de voir comment je peux passer de grandes parties de la journée sans même penser à Dieu. Comme mentionné au début, nous avons grandi dans une culture dépourvue de Dieu. Nous n’avons pas le réflexe de penser de façon spirituelle. Nous marchons dans le sillon de nos vieilles habitudes. Quand nous vaquons à nos activités quotidiennes, nous tombons au mode par défaut, qui est celui de la chair. Mais nous nous privons ainsi d’innombrables bénédictions du Ciel. Nous passons à côté du réconfort, des conseils, de la sagesse, de la force et des divers dons spirituels qui ne sont accessibles que par une vie de prière authentique. Et de plus, nous n’accordons pas au Père l’amour et la dévotion qui lui sont dues.  Dieu nous aime et désire que nous nous rapprochions de lui. Pas seulement dans d’intenses moments de louanges, qui peuvent devenir pour certains une simple expérience émotionnelle, mais dans tous les petits moments de la vie. Notre vie sur terre est une préparation à notre vie céleste. Et dans le Royaume de Dieu, nous marcherons avec Dieu à tout moment. Et nous serons conscients de sa majesté en tout temps. Pourquoi alors ne pas profiter de chacune de nos journées pour cultiver cette relation éternelle?

Malheureusement, la prière est rarement expliquée dans les églises. Beaucoup de pasteurs passent souvent des semaines, des mois, des années, à exposer des principes chrétiens sans jamais s’attaquer aux sujets fondamentaux comme celui de la prière. On parle de différents personnages bibliques, on raconte des histoires inspirantes, on décortique des versets, on tente de motiver les troupes. Mais le problème est que l’ensemble des principes évangéliques ne sont applicables que si nous cultivons notre relation personnelle avec Dieu. Et dans bien des cas, les pasteurs sont incapables de prêcher sur la prière car leur propre vie de prière est déficiente. Les pasteurs sont souvent tiraillés entre les responsabilités de leur ministère, leur vie familiales et les différents projets et activités qui saturent leur horaire, si bien que leur proximité avec Dieu est compromise et que l’enseignement qu’ils partagent reflètent le manque de profondeur de leur spiritualité.

Pour tout chrétien, un tel piège doit absolument être évité. Nous ne pouvons tout simplement pas nous payer le luxe d’une vie dépourvue de prière. Certains d’entre nous avons passé des années, si ce ne sont des décennies, à méditer le mal et à nous consacrer au péché.  Nous avons donné le meilleur de nous-mêmes à l’ennemi. Nous sommes devenus des experts dans le domaine du péché. Nous y avons investis des milliers d’heures. Alors malgré le fait que nous sommes sauvés, nous devons défaire ces forteresses et nous réapproprier notre corps, nos pensées et nos émotions, pour les offrir sans réserves à Dieu. Et cela exige des efforts. Les mêmes efforts que nous avons déployés dans le passé afin de satisfaire nos idoles Certains d’entre vous diront ici: « Le voilà qu’il se contredit… notre victoire est supposément le fruit de la grâce et il nous parle d’efforts et de discipline… » Oui, notre victoire est le fruit de la grâce. Mais la grâce n’est agissante que par une vie de prière authentique. Enlevez de votre vie la prière et vous ne verrez tout simplement pas la grâce de Dieu agir. Elle sera emprisonnée en vous-mêmes, comme une semence étouffée par les convoitises terrestres, et tout ce que nous verrons sera la chair et ses caprices. En vérité, sans la prière, vous êtes perdu.

Après avoir pris soin d’établir un temps de prière à chaque matin, je vous encourage donc à développer votre vie de prière tout au long de la journée. Ne laissez pas Dieu à la maison pour vivre comme un païen qui ne connaît pas Dieu. Prenez conscience de sa présence en vous. Et adressez-lui en tout temps des prières, des actions de grâce, des supplications. Dès que vous voyez que de vieilles émotions ou pensées néfastes se pointent, développez le réflexe d’en parler au Père. Tournez-vous vers lui à chaque moment. Si la tentation survient, ne luttez pas de vos propres forces. Priez. Sans le moindre délai. Et ne priez pas comme une victime destiné à la défaite.  Priez en sachant que vous êtes déjà victorieux en Jésus Christ.  Si par exemple vous croisez une femme qui suscite du désir en vous, ne paniquez pas. Intériorisez-vous simplement et dites quelque chose comme:

 » Je te remercie, Père, de m’avoir libéré de toute forme de convoitise. Je te remercie car je sais que celui que ton Fils Jésus libère est réellement libre. Je te rends grâce de m’avoir racheté par la croix. Je ne veux pas te désobéir, je veux t’être fidèle. Tu m’as créé pour la pureté. Alors que ta volonté soit faite. Bénis cette femme que je viens de rencontrer. Je refuse de la convoiter car elle est l’oeuvre de tes mains. Elle est empreinte de ta dignité et de ta gloire.  Si elle ne te connaît pas, je te demande de te manifester à elle . Je te loue pour ta fidélité et j’ai pleinement confiance en toi. Je sais que tu me soutiens en ce moment. Je sais que tu m’aimes. Et je t’aime aussi. Béni soit ton nom, Seigneur Éternel, Amen!!! »

Que le Dieu de toutes grâces vous bénisse abondamment!

2 réflexions sur “10 moyens pour marcher selon l’Esprit et faire mourir les désirs de la chair (2 de 10)

  1. Bonjour,
    Vos articles sont très édifiants.
    Cependant il manque des références bibliques. Si pouviez y remédier j’en serais ravie. Soyez bénis .

  2. Bonjour Eddy. Bien que mes articles soient toujours fondés sur les Saintes Écritures (du moins, dans la mesure de mes connaissances et de ma compréhension de Dieu), je n’ai pas toujours le temps d’appuyer chacun de mes énoncés par des versets. Toutefois, s’il t’arrive de rencontrer certaines déclarations ou certains doctrines qui ne te semblent pas justes bibliquement, n’hésite pas à me le faire savoir. Je pourrai alors te fournir au besoin un ou des versets pour appuyer ce que je dis ;) Merci et que Dieu te bénisse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s