Votre femme est votre priorité #1

PSG 2017-07-23Le pasteur Paul Washer utilise parfois une image très forte pour illustrer à quel point notre épouse doit être au sommet de nos priorités (après Dieu, bien entendu).  Il dit que s’il arrivait que sa famille et lui soient à bord d’un bateau qui coule et qu’il voyait sa femme et ses enfants en train de se noyer, tout en sachant qu’il n’a pas le temps ou le capacité de tous les sauver, il commencerait pas sauver la femme qu’il aime.  Ce choix n’implique évidemment pas que les enfants ont peu de valeur.  Mais il exprime clairement que la femme doit être pour l’homme le principal objet de son affection et de son allégeance.  Si cette priorisation n’est pas établie, tout le reste s’effondrera.  La solidité du mariage et de la famille dépendent de ce lien solide et immuable qui a été scellé par Dieu lui-même à travers le sacrement du mariage.  Toute autre ordre de priorité est une corruption du plan divin.

Si vous désirez être un homme de Dieu, un père et un époux formidable, vous devez commencer là.  Et bien entendu, prioriser sa femme ne signifie pas la couvrir de manteaux de fourrure et lui acheter le dernier modèle de Jaguar.  Il n’est pas question d’assouvir des caprices.  Prioriser sa femme signifie d’abord que vous la considérez pour ce qu’elle est, c’est-à-dire comme une âme éternelle façonnée par Dieu, puis que vous vous engagez à nourrir cette âme éternelle de votre affection, d’assurer sa protection et de veiller à sa croissance dans les voies de Dieu.  Vous vous engagez à chérir son coeur à jamais.  Jusqu’à ce que la mort vous sépare.  Tout le reste vient ensuite.

Écrire ces mots est pour moi quelque chose de très sensible car je ne suis que trop conscient de mon flagrant échec à ce chapitre.  Même si j’ai confessé le nom de Jésus il y a maintenant plus de vingt ans, j’ai malgré tout vécu une grande partie de cette période pour moi-même.  Cet amour de ma propre petite personne est maintenant à mes yeux si flagrant que je doute que ma véritable conversion ait réellement eu lieu dans les années 90.  J’ai l’impression que je ne fais que commencer à comprendre ce que signifie mourir à moi-même.  Et c’est ce qui est si terrible par rapport au péché.  Nous pouvons vivre notre vie chrétienne avec un tel sentiment de complaisance alors même que nous pensons et agissons comme des insensés.  Je ne peux même pas décrire le sentiment de reconnaissance que j’éprouve lorsque je pense à la patience de Dieu envers moi pendant toutes ces années.

Faire de notre femme notre priorité #1 peut se manifester concrètement de différentes façons pour chacun de nous.  Je vais tenter ultérieurement d’explorer l’aspect pratique de cette exigence mais pour l’instant, il est d’abord important de se concentrer sur l’état d’esprit, l’attitude du coeur qu’il faut cultiver.  Et la Bible ne manque pas de versets pour bien nous diriger à cet égard.  Je vous en propose ici deux qui sont d’une grande importance.  Observez-les, méditez-les et demandez à Dieu de vous révéler la façon de les appliquer à votre mariage.  Et surtout, demandez à Dieu de vous donner la grâce d’y parvenir.  Car ces versets vont directement à l’encontre de notre instinct naturel et des valeurs véhiculées par notre monde déchu.  Notre bonne volonté ne peut donc suffire pour arriver à obéir à ces exigences:

1. Le renoncement à soi-même

Puis [Jésus] dit à tous: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive.  (Luc 9:23)

Ce verset compte parmi les nombreux versets qui peuvent nous toucher  émotionnellement tout en nous laissant de marbre spirituellement.  Nous pouvons lire ces mots et reconnaître leur beauté mais refuser obstinément de nous laisser former par eux.  Et pourtant, il s’agit là des premiers pas de la foi chrétienne.  Et il s’agit d’un principe fondamental du mariage.  Si nous aspirons à faire de notre femme notre priorité #1, il faut évidemment que nous cessions d’être notre propre priorité.  Notre position de leader n’est aucunement un prétexte pour tout faire graviter autour de soi.  Notre rôle est au contraire un appel à nous dépouiller de nous-mêmes et à nous faire serviteur de tous et spécialement de notre femme.  Si vous doutez de cette vérité et que vous estimez qu’il s’agit d’une négation de votre position d’autorité au sein du couple, rappelez-vous les paroles de notre Seigneur et Maître, qui a dit qu’il était « venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs. »  (Matthieu 20:28)  Si Dieu lui-même s’est abaissé jusqu’à se faire serviteur des hommes, tenez-vous vraiment à vous constituer un trône sur la terre et à vous y accrocher avec l’énergie du désespoir?  Tenez-vous vraiment à être servi de tous alors que Dieu vous appelle à faire l’exact opposé?

2. L’abaissement de soi-même

… que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes.  (Philippiens 2:3)

Ce verset est particulièrement précieux pour vaincre notre résistance naturelle à nous faire serviteur de tous.  Notre nature adamique étant portée à s’élever au-dessus des autres, nous avons généralement le sentiment qu’une position de service est un affront à notre grandeur et à notre dignité.  Et ce sentiment est encore plus marqué si nous avons un esprit critique envers notre partenaire de vie et que nous avons comme passe-temps de relever chacun de ses défauts et d’en retirer du ressentiment.  Dès lors, l’idée de servir une telle personne que nous estimons – consciemment ou non – inférieure à nous, est particulièrement offensante.  C’est ici que l’exhortation de l’apôtre Paul trouve toute sa valeur puisqu’elle nous demande de cultiver intentionnellement des sentiments contraires à ceux qui nous habitent souvent.

Si vous avez l’impression que d’estimer votre partenaire comme étant au-dessus de vous-même est anormal, dommageable et faux, c’est que vous êtes dirigé par l’orgueil.  L’ego est votre conseiller, et non la Parole de Dieu.  Et tant que cette tyrannie de l’ego subsiste, votre mariage sera condamné à la médiocrité.  Vous DEVEZ regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes, sans quoi vous aurez toujours à lutter pour adopter une attitude d’amour et de service inconditionnels.

« Bon d’accord, direz-vous peut-être.  Je suis bien disposé à ne pas m’élever au-dessus de ma partenaire de vie.  Mais de là à m’estimer inférieur, il me semble qu’il y a une marge!  Après tout, ne sommes-nous pas tous égaux? »

Oui, nous sommes tous égaux.  Nous avons tous été façonnés par Dieu et avons donc tous une valeur inestimable.  Mais lorsqu’il est question de rapports interpersonnels, nous devons cultiver des sentiments qui vont au-delà de l’égalitarisme.  Sinon, nous aurons constamment le réflexe de réclamer nos droits et libertés, sous prétexte que nous valons autant que l’autre.  C’est pourquoi Paul demande de REGARDER les autres comme étant au-dessus de nous.  Ce n’est pas qu’ils le sont, d’un point de vue absolu.  Mais c’est ainsi que nous devons les percevoir afin de contrecarrer notre tendance à dominer et à chercher la proéminence.  Si cela nous semble au-dessus de nos propres forces, c’est que nous avons visiblement besoin de nous rappeler notre nature dépravée et de penser à l’abîme de ténèbres dont Dieu nous a délivré.  Nous sommes devenus de tels spécialistes à détecter les défauts de l’autre que nous avons simultanément développé une aptitude spectaculaire à ignorer ou minimiser nos propres manquements.  Bref, nous avons besoin de recevoir de toute urgence une transfusion d’humilité de la part de notre Seigneur.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s