Notre vie ici-bas est temporaire

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l’ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n’a pas été faite de main d’homme. Aussi nous gémissons dans cette tente, désirant revêtir notre domicile céleste, si du moins nous sommes trouvés vêtus et non pas nus. Car tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie.
(2 Corinthiens 5:1-4)

Un des plus gros obstacles à la pleine manifestation de notre masculinité est l’état d’esprit charnel dans lequel nous avons été conditionnés.  Nos yeux ne sont pas fixés sur le Ciel mais sur les choses terrestres, temporaires, vaines.  Nous professons Jésus Christ et disons avoir la vie éternelle, mais nous ne vivons pas en fonction de cette éternité.  Nos pensées, nos paroles, nos actions, nos intérêts, nos passions, nos priorités… tout semble démontrer que ce monde temporaire est à nos yeux notre vraie patrie.  Et le plus alarmant est que cet état d’esprit n’est pas perçu comme un problème chez le chrétien moyen.  Et pourtant, c’est un problème immense et lourd de conséquences.  Particulièrement chez l’homme qui aspire à être un époux et un père selon le coeur de Dieu.

Continuer la lecture de Notre vie ici-bas est temporaire

L’homme de Dieu est pauvre en esprit

psg 2016-02-27

Définir ce qu’est un homme de Dieu est une tâche colossale.  Au cours des derniers jours, je me suis torturé l’esprit à ce sujet, cherchant à déterminer par où je devais commencer.  Je voulais en effet reprendre la rédaction de ce blog en brossant d’abord le portrait d’un idéal masculin selon les standards bibliques.  Mais pour ce faire, il est nécessaire de jeter par terre à peu près tout ce qui nous a été enseigné par la société.  Il faut être prêt à remettre en question tous les stéréotypes masculins, à pourchasser et abattre sans pitié toutes les vaches sacrées que notre culture chérit jalousement.

C’est ce matin que j’ai découvert l’angle sous lequel j’allais attaquer le problème.  En étudiant la Parole de Dieu, j’ai lu et médité le Sermon sur la montagne, un enseignement que Jésus a livré au début de son ministère et qui propose un standard de vie radical.  Ce sermon s’adresse à tout croyant mais revêt une importance particulière lorsque nous l’appliquons spécifiquement à l’homme.  Nous réalisons alors que le modèle de masculinité proposé par Jésus n’est pas seulement différent de celui qui nous a été inculqué par le monde.  Il en est l’antithèse.  J’ai donc estimé que ce sermon était l’endroit idéal pour débuter.

Continuer la lecture de L’homme de Dieu est pauvre en esprit

L’origine satanique de la désobéissance

psg 2015-10-02

Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu; je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, à l’extrémité du septentrion; je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très Haut.  (Ésaïe 14.13-14)

Ces paroles marquent le début de l’existence du mal.  Ce sont les pensées que l’ange Lucifer a entretenu avant d’être chassé de la présence de Dieu.  Ce sont aussi les pensées que Adam et Ève ont entretenu avant d’être chassés du jardin d’Éden.  Et ce sont les pensées que j’ai entretenu à chaque fois que j’ai pris la décision de désobéir à Dieu.

Continuer la lecture de L’origine satanique de la désobéissance

Un diagnostic honnête de moi-même

psg 2014-12-26

Comme je l’ai mentionné dans mes articles du 18 et 22 décembre dernier, j’ai souvent utilisé mes faiblesses comme une arme pour me faire du mal.  Ce soir, je les utiliserai comme un tremplin pour accéder à un niveau supérieur.  Ce que je dirai dans cet article en surprendra plus d’un.  Je semblerai extrémiste pour certains, peut-être trop dur envers moi-même.  Mais ce n’est pas mon objectif.  Ce que je désire, c’est de magnifier le nom du Seigneur, le reconnaître pour ce qu’il est, reconnaître la justesse de sa Parole et m’examiner moi-même à la lumière de cette dernière.  Je présume que tout comme moi, vous n’avez jamais pu observer la naissance d’une étoile.  Toutefois, vous êtes peut-être en ce moment témoin de la nouvelle naissance d’un homme, ce qui n’est pas rien, compte tenu du prix de nos âmes aux yeux de Dieu.

Débutons avec une confession.  J’ai rechuté cet avant-midi au niveau de l’impureté.  Trois fois.   Je pourrais détailler les étapes ayant menées à cette « orgie », expliquer comment le ressentiment de la veille m’a mené là, décrire les pensées qui ont précédé l’acte.  Mais ce faisant, je contournerais le fond du réel problème, celui du coeur.  Car comme l’a dit notre Maître, « c’est du dedans, c’est du coeur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités… » (Marc 7.21)

Continuer la lecture de Un diagnostic honnête de moi-même

Le coeur de la véritable repentance

psg 2012-06-05

…si vous ne vous repentez, vous périrez tous… » (Luc 13.3)

De qui vient cette citation?  D’un curé fielleux qui use de terrorisme spirituel pour garder ses ouailles clouées sur les bancs d’église?  D’un fanatique religieux qui brandit la menace de l’enfer pour imposer sa petite doctrine personnelle?

Non.  Ces paroles sont sorties il y a 2000 ans de la bouche de Jésus.  De ce Jésus que notre culture moderne essaie de dépeindre simplement comme un maître penseur, un philosophe qui prêchait l’amour en mâchant des pissenlits avec son groupuscule de juifs hippies.  Mais vous conviendrez que sur ce coup-là, Jésus ne paraît pas aussi sympathique.  Il n’est pas question ici d’amour et d’eau de rose.  Il est question de vie et de mort.  Il est question d’éternité.  Si vous ne vous repentez pas, vous périrez tous.

Continuer la lecture de Le coeur de la véritable repentance

À quel autre irais-je qu’à Toi?

psg 2009-11-10Seigneur, chaque fois que j’ai cherché la vie ailleurs qu’en toi, je n’ai trouvé que désolation et honte. Chaque moment de révolte et de désobéissance n’a été synonyme que d’échec et de destruction.

Ce n’est pas simplement de la poésie que de dire que tu es le chemin, la vérité et la vie. Car hors de toi je ne trouve qu’égarement, tromperie et mort.

C’est pourquoi je suis pris d’étonnement pour chaque péché commit contre toi. Je tremble devant la démonstration de ma propre folie. Je rougis devant la multiplication de mes fautes. Et je ne peux que m’humilier devant ton trône de grâce et reconnaître mon besoin d’être sauvé.

Continuer la lecture de À quel autre irais-je qu’à Toi?

Confessions d’un pharisien

psg 2009-10-26

Il y a quelques jours, j’ai décidé d’écouter un enseignement de Zac Poonen, The danger of pharisaism.  Je crois qu’une partie de moi désirait entendre parler des pharisiens afin de se sentir bien. En considérant les péchés des autres, nous oublions pendant un moment nos propres manquements.  Finalement, la situation s’est retournée contre moi (pour mon plus grand bien spirituel) lorsque j’ai réalisé que cet enseignement s’adressait à nul autre que moi.  Je désirais entendre parler des pharisiens. Et j’ai entendu parler de ma propre vie.  Je désirais distraire mon attention vers les autres.  L’Esprit de Dieu m’a ramené vers mon propre coeur.

Continuer la lecture de Confessions d’un pharisien

La religion n’est d’aucune utilité

psg 2009-10-04

Peut-être avez-vous déjà tenté de vaincre le péché par le biais de la religion.  Voyant que vous ne pouviez vous empêcher de faire le mal, vous vous êtes dit que Dieu pourrait vous donner un coup de main.  Vous vous êtes donc promis d’aller à la messe ou à l’assemblée à tous les dimanches, question de vous rapprocher de Dieu.  Ou vous avez décidé de réciter le chapelet chaque matin.  Ou de lire la Bible ou un ouvrage inspirant.  Et vous avez constaté une amélioration de votre état pour quelques jours.  Cela vous a encouragé.   Jusqu’au moment où la tentation s’est pointée le nez.  Et tout à coup, vos bons sentiments et votre religiosité se sont trouvés neutralisés par la force de vos pulsions et vous avez succombé une fois de plus.  Pourquoi cela?  Dieu ne devait-il pas garantir la victoire?  Ne devait-il pas répondre à vos prières?

Le problème, c’est peut-être que vous avez placé votre confiance au mauvais endroit.  Vous pensiez que vous pouviez obtenir la liberté dont vous rêviez en adoptant certains rituels.  Mais vous avez fait fausse route.  Vous avez confondu religion et foi.

Continuer la lecture de La religion n’est d’aucune utilité