Le chrétien muet sous la correction divine – [2] Le seul enfer que tu auras à subir!

 
PSG 2018-01-10

Considère, chrétien, que…

  • Toutes tes épreuves et tes malheurs,
  • Toutes tes calamités et tes misères,
  • Toutes tes croix et tes pertes,

que tu rencontreras en ce monde est le seul enfer que tu auras à subir!

Ici et maintenant, tu as ton enfer. Mais par la suite, tu auras ton Ciel. Ta condition actuelle est la pire; le meilleure est à venir!

Continuer la lecture de Le chrétien muet sous la correction divine – [2] Le seul enfer que tu auras à subir!

Satan, péché et esclavage (1 de 3)

psg 2012-02-03Êtes-vous esclave de Satan?  Pour le non croyant, la question semblera farfelue car elle évoquera peut-être une image folklorique de Satan ou  fera penser à ces scènes cliché propagées par les films et vidéoclips, où des curés fielleux montent en chair pour parler rageusement des suppôts de Satan.  Pour le croyant, la question ne semblera pas le concerner car, en toute logique, un chrétien ne peut appartenir au diable.  Pourtant, la question est d’une importance cruciale et elle s’adresse à tous.  Que nous soyons un athée qui milite activement contre la notion de Dieu ou au contraire un chrétien engagé qui est consacré au Seigneur et le sert fidèlement, il est important de discerner quelle est notre relation avec le diable et s’il a dans notre vie un pouvoir plus grand qu’on oserait le croire…

Continuer la lecture de Satan, péché et esclavage (1 de 3)

Traitez l’impureté sexuelle comme un ennemi meurtrier

psg 2010-07-14Lorsque nous entreprenons de rejeter le péché sexuel, il est impératif de voir ce dernier tel qu’il est.  Le péché sexuel n’est pas un compagnon de route.  Il n’est pas un simple petit plaisir qu’il serait préférable de mettre de côté.  Le péché sexuel est un ennemi meurtrier.  Point à la ligne.

Un ennemi meurtrier?  N’est-ce pas exagéré?

Continuer la lecture de Traitez l’impureté sexuelle comme un ennemi meurtrier

De la perdition à la liberté (2 de 3)

psg 2009-05-17

Comme mentionné dans l’article précédent, l’homme qui n’a pas été touché par la grâce de Dieu est corrompu. Il est marqué par le péché originel et tout son être tend au péché et à la destruction. Il est esclave de la chair et ne peut aimer Dieu. Cet état est universel. Aucun homme n’y échappe. Même les hommes que nous considérons bons selon nos propres standards vivent sous la colère de Dieu parce qu’ils affectionnent leur état de rébellion.  Le péché leur est agréable.  Pourtant, lorsque nous vivons en-dehors des paramètres établis par Dieu, nous finissons toujours par en payer le prix. Le goût de miel se transforme en un goût amer. Le plaisir, lorsqu’il est placé au-dessus de la vertu, se transforme en dégoût et en culpabilité. Car nous ne pouvons échapper aux lois spirituelles établies par notre créateur. Nous ne pouvons désobéir à Dieu sans en subir les conséquences. De là le désir de changer nos comportements. Nous réalisons que nous nous enfonçons, que notre vie est devenue absurde et chaotique, alors nous essayons de quitter ce qui nous fait du mal. Mais ça ne fonctionne pas.

Continuer la lecture de De la perdition à la liberté (2 de 3)

De la perdition à la liberté (1 de 3)

psg 2009-05-08

Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre… (Apocalypse 21.8)

Ce passage a été écrit par Jean, le disciple qui – selon la tradition – a été le plus près de Jésus. On peut y lire que les pécheurs termineront leur vie dans un étang de feu et de soufre.  Ce que je dirai dans cet article, je le dirai non pas en tant que juge mais en tant que condamné qui a été miraculeusement réchappé d’une terrible sentence de mort. J’étais en effet condamné par mes propres péchés. J’étais l’objet de la justice de Dieu. Je n’avais aucune issue et ma conscience me le disait chaque jour. Mais pour être libéré, j’ai dû d’abord reconnaître ma culpabilité et c’est à cela que je veux inviter tous ceux qui n’ont pas encore franchit ce pas.

Continuer la lecture de De la perdition à la liberté (1 de 3)