Notre vie ici-bas est temporaire

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l’ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n’a pas été faite de main d’homme. Aussi nous gémissons dans cette tente, désirant revêtir notre domicile céleste, si du moins nous sommes trouvés vêtus et non pas nus. Car tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie.
(2 Corinthiens 5:1-4)

Un des plus gros obstacles à la pleine manifestation de notre masculinité est l’état d’esprit charnel dans lequel nous avons été conditionnés.  Nos yeux ne sont pas fixés sur le Ciel mais sur les choses terrestres, temporaires, vaines.  Nous professons Jésus Christ et disons avoir la vie éternelle, mais nous ne vivons pas en fonction de cette éternité.  Nos pensées, nos paroles, nos actions, nos intérêts, nos passions, nos priorités… tout semble démontrer que ce monde temporaire est à nos yeux notre vraie patrie.  Et le plus alarmant est que cet état d’esprit n’est pas perçu comme un problème chez le chrétien moyen.  Et pourtant, c’est un problème immense et lourd de conséquences.  Particulièrement chez l’homme qui aspire à être un époux et un père selon le coeur de Dieu.

Continuer la lecture de Notre vie ici-bas est temporaire

L’homme de Dieu se prépare à la persécution

psg-2016-09-18

Il y a quelques jours, ma famille et moi avons commencé à lire Le livre des martyrs de Foxe lors de nos dévotions familiales du matin.  Cet ouvrage-clé du 16e siècle relate les diverses persécutions qui ont été menées contre les chrétiens des premiers siècles jusqu’à l’époque de la Réforme protestante.  Pour moi, connaître l’histoire des souffrances de nos prédécesseurs est d’une grande importance.  D’une part parce que cela permet d’apprécier encore plus la valeur de l’Évangile qui a traversé les siècles jusqu’à nous grâce au sang des martyrs.  Et d’autre part parce que ces récits nous rappellent que la foi que nous chérissons est un scandale et une menace pour notre monde et qu’elle provoquera donc toujours une vive opposition de sa part.  Même mon fils de 7 ans écoute le récit de ces martyrs car je ne veux pas le nourrir d’illusions.  Étant élevé dans les voies de Dieu, il sera confronté bien rapidement à l’intolérance de ce monde et devra apprendre à rester fidèle à lui-même et à ses convictions même s’il doit en payer le prix.  Je veux lui apprendre à demeurer intègre et à ne pas faire de compromis avec ce monde qui hait sa foi et qui tentera de le faire abdiquer, soit par la séduction ou par la menace.  Le livre des martyrs de Foxe est donc un bon outil pour lui donner, à lui et à toute notre famille, des modèles inspirants et fortifiants qui nous appellent à ne jamais faire de compromis.

Continuer la lecture de L’homme de Dieu se prépare à la persécution

Les saints de Dieu doivent haïr le monde

psg 2012-12-05Cet article s’adresse aux saints de Dieu.  Je ne parle pas ici de Saint Pierre, Saint Jean ou Saint Jacques, mais bien de VOUS, qui avez été racheté par Jésus Christ et lui avez donné votre coeur et votre vie.  Car peu importe de quelle façon vous évaluez votre vie chrétienne, il n’en demeure pas moins que les Écritures vous appelle « saints », car c’est ce que vous êtes: Vous êtes des enfants de Dieu, dont la somme des péchés a été annihilée par la mort de Jésus sur la croix.  L’Église catholique n’aura donc pas à vous canoniser.  Vous êtes déjà saint aux yeux de Dieu et par les décrets de sa parole éternelle.  Si vous en doutez, il vaut mieux établir cela fermement en vous dès le début de la journée.  S’il le faut, regardez-vous dans le miroir et aimez ce que vous voyez; déclarez à voix haute que ce que vous voyez est un saint, aimé et chéri par Dieu.  Vous n’en avez peut-être pas l’impression… mais vous savez que votre vie spirituelle n’est pas fondé sur le sable mouvant de vos impressions, mais sur le roc immuable de la Révélation.

Continuer la lecture de Les saints de Dieu doivent haïr le monde

Le péché n’est pas une plaisanterie, alors coupez votre main droite (2 de 2)

psg 2011-01-15

Nous entrons maintenant dans le vif du sujet.  Nous abordons la prescription de Jésus contre le péché, qui est d’amputer de notre vie tout ce qui pourrait causer notre perte.  Et c’est avec de tels versets que la distinction se fait entre ceux pour qui Jésus n’est qu’un concept intellectuel et ceux pour qui Jésus est véritablement Seigneur.  Car beaucoup de gens approchent la foi chrétienne avec un énorme enthousiasme.  Ils croient avoir trouvé une religion qui leur convient.  Mais la foi chrétienne n’a rien à voir avec une religion.  Elle est un renoncement à une vie de péché, une mort à soi-même, en vue d’obtenir une vie supérieure, surnaturelle, éternelle.  Et ce sacrifice semble impossible pour plusieurs (et il l’est, sans la grâce de Dieu).

Continuer la lecture de Le péché n’est pas une plaisanterie, alors coupez votre main droite (2 de 2)

Le péché n’est pas une plaisanterie, alors coupez votre main droite (1 de 2)

psg 2011-01-14

Pour ce siècle, le péché est devenu un sujet de dérision.  L’homme se plaît même à défier les lois éternelles de Dieu en exaltant des termes qui sont du domaine du mal.  Par exemple, je vois de plus en plus de biscuits qui portent la mention « Décadent ».   Une pub de fromage à tartiner vante son produit « Diablement bon. »  On peut acheter des chocolats « Black Magic » (Magie noire), ramener à la maison une bière nommée «La Maudite» ou des gâteries dont l’emballage affiche une image folklorique de Satan.

D’un point de vue purement naturel et logique, ce phénomène est anodin.  Un psychiatre expliquerait probablement que la société essaie d’exorciser sa culpabilité en donnant un ton léger aux concepts qui autrefois la troublait.  Mais l’homme spirituel reconnaîtra que cette culture est en fait manipulée par le prince de ce monde et qu’elle renverse systématiquement les notions de bien et de mal établies et révélées par Dieu.

Continuer la lecture de Le péché n’est pas une plaisanterie, alors coupez votre main droite (1 de 2)

Le radicalisme de la Parole de Dieu

psg 2010-06-01

Il vient un temps dans notre cheminement chrétien où nous devons prendre notre Bible dans nos mains et nous poser la question suivante:  Est-ce que ce livre représente réellement la vérité pour moi?

La question est cruciale car elle déterminera notre degré d’engagement dans le combat pour la vertu.  Si nous ne croyons pas que la Bible est la vérité, notre vie sera conforme à celle du monde.  Si nous croyons que la Bible contient une part de vérité mais que certains principes ne s’appliquent plus à « l’homme moderne », notre vie sera marquée par le compromis et la tiédeur.  Mais si par contre nous croyons que la Bible est la pure vérité, de la première à la dernière page, alors notre vie sera consumée par une passion et un zèle dévorants pour Dieu et son Royaume.

Continuer la lecture de Le radicalisme de la Parole de Dieu